Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

France Télévisions : moins d’argent mais plus d’ambition





Le 4 Mars 2015, par

Le futur président du groupe France Télévisions aura du pain sur la planche. La tutelle, c’est à dire les ministres de la Culture, de l’Économie et des Finances ont tracé une feuille de route très exigeante pour la prochaine direction du service public.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
Pêle-mêle, il sera demandé au président de France Télévisions de tracer des lignes claires concernant les programmes (qui devront se montrer plus audacieux), la promotion de la culture, le développement du numérique, la réforme de France 3, tout en attirant le jeune public. Ouf !

Sans oublier que le budget (2,85 milliards d’euros en 2015) n’augmentera pas. Il sera « au mieux stable », voire il entamera une trajectoire de baisse à partir de 2020. Le gouvernement planche toutefois sur le scénario d’une hausse de l’assiette de la redevance, un dossier politiquement très sensible après une augmentation de 3 euros cette année. La nouvelle direction devra donc se lancer dans des économies : comme le préconisait le rapport de Marc Schwartz, ancien directeur financier de France Télévisions, une des chaînes du service public devra sans doute passer à l’as.

France Ô, qui n’a pas trouvé son public, serait sur la sellette, mais le gouvernement laisse la décision entre les mains de la future équipe qui entrera en poste en août. Celle-ci devra auparavant avoir formulé des propositions précises sur ses intentions et mettre au point un programme où les programmes des chaînes ne se concurrencent pas.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »









Rss
Twitter
Facebook