Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

France Très haut débit : le vaste projet de fibre optique dix ans après





Le 14 Décembre 2023, par La rédaction

Dix ans après le début du grand projet de déploiement de la fibre optique en France, le bilan est impressionnant : 84% des Français y ont désormais accès, plaçant le pays en tête en Europe. Ce succès, salué par le ministre délégué au Numérique, Jean-Noël Barrot, souligne la réussite d'un projet ambitieux, complexe et coûteux.


Un déploiement réussi et exemplaire

En 2013, sous la présidence de François Hollande, la France lançait un ambitieux projet : rendre la fibre optique accessible à la majorité de sa population. Avec une enveloppe globale de 36 milliards d'euros, ce plan, nommé France Très haut débit, avait pour objectif d'offrir un Internet ultra-rapide à 84% des Français. Aujourd'hui, dix ans plus tard, ce but est atteint, faisant de la France un leader européen dans ce domaine.

Cette réussite est d'autant plus notable qu'elle s'inscrit dans un contexte où de nombreux grands projets d'infrastructures peinent à respecter leurs échéances et budgets. Jean-Noël Barrot, ministre délégué en charge du Numérique et des Télécoms, a célébré cet accomplissement lors d'une visite en Dordogne et en Gironde, mettant en avant la coordination réussie entre le gouvernement, les opérateurs, les collectivités et l'Arcep, le régulateur des télécoms.

Le déploiement de la fibre optique ne fut pas sans complexité. La France a été divisée en trois zones distinctes selon leur densité et rentabilité. Les grandes villes, zones très denses, ont vu une concurrence accrue entre les opérateurs majeurs (Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free) qui ont chacun investi dans leur propre réseau.

Des défis qui persistent pour la fibre

Pour les villes moyennes et périphéries, jugées rentables sous certaines conditions, un seul opérateur a été chargé du déploiement, avec le soutien financier de ses concurrents. Quant aux zones rurales et peu denses, traditionnellement moins rentables, l'État a subventionné les réseaux d'initiative publique des collectivités pour garantir l'accès à la fibre.

Malgré ces succès, le projet France Très haut débit n'est pas exempt de défis. Emmanuel Macron a prolongé ce plan avec l'objectif de couvrir 100% du territoire d'ici 2025. Toutefois, les derniers raccordements s'avèrent être les plus difficiles et coûteux, et les principaux opérateurs ont ralenti leurs déploiements. Un autre enjeu majeur concerne la qualité de service. De nombreux réseaux de fibre ont été critiqués pour leurs malfaçons, dues en partie à l'usage de sous-traitants peu qualifiés. Bien que les opérateurs aient pris des mesures pour remédier à ces problèmes, des améliorations significatives restent nécessaires.



Tags : internet

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "L’environnement est un sujet humanitaire quand on parle d’accès à l’eau" (2/2)

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence" (1/2)

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"













Rss
Twitter
Facebook