Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

France : pas d'impact des grèves sur la croissance





Le 8 Juin 2016, par

La Banque de France a revu sa prévision de croissance pour le second trimestre. Elle passe de 0,3% à 0,2%, mais cette baisse n'est pas le fait du mouvement social contre la loi El Khomri et autres grèves catégorielles.


"Toutes les analyses s'accordent sur le fait que les grèves -nous ne savons pas quand elles finiront, mais elles finiront un jour -n'auront pas d'effet significatif sur la croissance" a assuré le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau. L'impact des grèves actuelles devrait se limiter à une fourchette comprise entre 0 et 0,1 point de croissance.

La croissance dans la zone euro pour l'année devrait se situer autour de 2%, croit savoir la société de gestion d'actifs Candriam. La croissance était de 1,5% l'an dernier. Cette reprise profite de la consommation, de l'investissement, ainsi que des créations d'emplois. Les pays les plus touchés par la crise de 2008 en sont désormais sortis et participent de la croissance dans la zone euro.

Il n'empêche toutefois que planent sur le vieux continent des risques, notamment politiques. Crise des migrants, problème de cohésion des États membres, référendum au Royaume-Uni sur le maintien du pays dans l'UE... Tout cela est de nature à bousculer l'équilibre de la reprise.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : croissance

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook