Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

France : plus de 500 000 emplois détruits depuis le début de la crise





Le 14 Août 2014, par

Pas facile dans de telles conditions, d’inverser la courbe du chômage. La crise économique qui fait rage depuis 2008 a eu un impact considérable sur l’emploi dans l’Hexagone. Et même si l’Insee fait état de 15 300 postes créés au deuxième trimestre, la tendance reste mauvaise sur le long terme.


@Shutter
@Shutter

C’est le double coup de massue pour le gouvernement. Tout d’abord l’annonce par l’Insee d’une croissance nulle pour le second trimestre en France, qui fait s’éloigner l’espoir d’une réduction du déficit à 3 % du PIB pour 2015. Viennent ensuite les chiffres de l’Institut national de la statistique sur l’emploi salarié.

 

En effet, alors que le pays a créé 15 300 postes au second trimestre, après en avoir détruit 22 000 au premier, la tendance de l’emploi dans le pays, depuis le début de la crise, est franchement mauvaise. Actuellement le nombre d’emplois salariés en France culmine à 15,9 millions dans les entreprises. Le même qu’il y a neuf ans…

 

En effet, dans le secteur privé, le nombre de postes diminue considérablement depuis 2012. Si l’on remonte à 2008, la France a même perdu 570 100 postes, dont près de 120 000 depuis l’accession de François Hollande à la présidence de la République. Ce qui permet une fois de plus de constater que le chef de l’Etat a totalement loupé son pari d’inversion de la courbe du chômage, en même temps qu’il est en train de rater la réduction du déficit public.

 

Il reste à espérer que le pacte de responsabilité saura améliorer la situation actuelle. Tout comme les emplois aidés, auxquels a recours le gouvernement actuel pour calmer le jeu. En 2014, l’équipe dirigeante a prévu 45 000 emplois d’avenir et 20 000 contrats aidés plus classiques. Cette agitation réussira-t-elle à renverser la vapeur ? Rien n’est moins sûr…



Jean-Baptiste Le Roux
Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame, en charge du... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art market



Les entretiens du JDE

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

L’avenir de l’Europe passe par la Culture

Frédéric Pierucci : « Il y a une opportunité stratégique de rachat à GE de la branche nucléaire d’Alstom »

Guillaume Alvarez, vice-président senior de Steelcase : manager une entreprise mondialisée en France

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"




Opinion

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !
Depuis des années, nous entendons parler de la fin du monde. Les gaz à effet de serre produits par les pays industriels aboutiraient à terme à la disparition de la vie sur terre. Il faudrait donc changer de mode de vie pour sauver la planète. On nous le répète à longueur de journée. Entre vivre et conduire, on choisit vite.

Jacques Debonsens















Rss
Twitter
Facebook