Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Fraude fiscale : Google va verser un milliard d’euros au fisc français





Le 12 Septembre 2019, par Paul Malo

Google accepte de payer une amende de 500 millions d’euros afin de mettre un terme à une enquête pour fraude fiscale.


Google a accepté de payer le fisc

Tremblement de terre à Bercy : le géant de Mountain View a fini par céder face au fisc français. Google accepte en effet de régler une amende de 500 millions pour clore une enquête pour fraude fiscale, et de payer 465 millions d’euros afin d'en finir à ce contentieux. Cet accord a été validé le 12 septembre dans l'après-midi à Paris par une convention judiciaire d’intérêt public négociée entre Google et le Parquet National Financier.

"Nous avons mis fin aux différends fiscaux et connexes que nous avions en France depuis de nombreuses années,  a confirmé Google dans un communiqué. Ces accords comprennent un paiement de 500 millions d’euros qui a été prononcé aujourd’hui par un tribunal français, ainsi qu’un montant de 465 millions d’euros en taxes additionnelles que nous avons accepté de payer."

Dix jours pour changer d'avis

Au total, c’est donc ainsi près d’un milliard d’euros, entre amende et rattrapage d'impôts, que le géant américain du Web, poursuivi par le Parquet National Financier depuis 2015, accepte de débourser.

Toutefois, Google dispose encore d’un délai de rétractation de dix jours pour changer d’avis quant au règlement de cette somme d’un montant historique. Mais c’est aussi à ce prix que la société écarte définitivement tout risque de procès, à risque potentiellement encore plus coûteux pour elle.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​« L’Etat ne peut pas se transformer en « père fouettard » et réguler avec des mesures très restrictives les acteurs innovants de l’économie collaborative »

"Les collectivités territoriales sont nos partenaires privilégiés." Carmen Munoz, Directrice Générale de Citelum

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?










Rss
Twitter
Facebook