Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

French Days : une deuxième édition très décevante





Le 3 Octobre 2018, par

Les French Days sont loin d'avoir convaincu les consommateurs. Ces trois jours de promotion « à la française » voulaient concurrencer le Black Friday et autre Cyber Monday importés des États-Unis. Mais la seconde édition de cet événement n'a pas connu le succès escompté.


La première édition des French Days, organisée au printemps, avait déjà connu un succès mitigé. La seconde édition ne risque pas de redorer le blason de cet événement organisé par six grandes enseignes françaises du commerce en ligne (Boulanger, Fnac, Cdiscount, La Redoute, Rueducommerce et Showroomprivé). Pour le comparateur de prix Idealo, cette nouvelle séquence de trois jours de promotions n'a pas tenu ses promesses. Le site a réalisé une analyse de la fréquentation pendant la période : la hausse du trafic a été de 15% seulement entre le vendredi 28 et le dimanche 30 septembre.

Durant la première édition, le trafic avait augmenté de 22%, un résultat sans commune mesure avec ce la fréquentation enregistrée durant le Black Friday de l'an dernier (+112%) ! Les consommateurs n'ont donc pas vraiment été au rendez-vous, ce pour une bonne raison : des rabais « très décevants », selon Idealo. Les promotions proposées par les boutiques en ligne (un nombre « faible », selon le site) n'ont pas été de nature à faire chauffer les cartes bleues.

En comparaison avec les deux week-end qui ont précédé l'événement, les prix de la plupart des produits ont même… augmenté ! Le comparateur relève une exception, pour des chaussures basses homme vendues avec un rabais de 5,6% pendant les French Days. Difficile dans ces conditions de parier sur une nouvelle édition au printemps prochain, à moins que les enseignes se reprennent et décident de proposer des remises intéressantes.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : consommation

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur



Les entretiens du JDE

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »

« Accueillir c’est protéger ! » par Frédéric Giqueaux

Karine Schrenzel, PDG des 3 Suisses : « L’envie d’entreprendre est un sentiment que j’ai toujours porté en moi »










Rss
Twitter
Facebook