Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

French Days : une deuxième édition très décevante





Le 3 Octobre 2018, par

Les French Days sont loin d'avoir convaincu les consommateurs. Ces trois jours de promotion « à la française » voulaient concurrencer le Black Friday et autre Cyber Monday importés des États-Unis. Mais la seconde édition de cet événement n'a pas connu le succès escompté.


La première édition des French Days, organisée au printemps, avait déjà connu un succès mitigé. La seconde édition ne risque pas de redorer le blason de cet événement organisé par six grandes enseignes françaises du commerce en ligne (Boulanger, Fnac, Cdiscount, La Redoute, Rueducommerce et Showroomprivé). Pour le comparateur de prix Idealo, cette nouvelle séquence de trois jours de promotions n'a pas tenu ses promesses. Le site a réalisé une analyse de la fréquentation pendant la période : la hausse du trafic a été de 15% seulement entre le vendredi 28 et le dimanche 30 septembre.

Durant la première édition, le trafic avait augmenté de 22%, un résultat sans commune mesure avec ce la fréquentation enregistrée durant le Black Friday de l'an dernier (+112%) ! Les consommateurs n'ont donc pas vraiment été au rendez-vous, ce pour une bonne raison : des rabais « très décevants », selon Idealo. Les promotions proposées par les boutiques en ligne (un nombre « faible », selon le site) n'ont pas été de nature à faire chauffer les cartes bleues.

En comparaison avec les deux week-end qui ont précédé l'événement, les prix de la plupart des produits ont même… augmenté ! Le comparateur relève une exception, pour des chaussures basses homme vendues avec un rabais de 5,6% pendant les French Days. Difficile dans ces conditions de parier sur une nouvelle édition au printemps prochain, à moins que les enseignes se reprennent et décident de proposer des remises intéressantes.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : consommation

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »

Entretien avec Ignacio de la Torre : "Nous vivons le début de la fin de « l’argent bon marché » !"

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

















Rss
Twitter
Facebook