Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

« French washing » : une plainte de l'UFC-Que Choisir contre les miels de l'entreprise Famille Michaud Apiculteurs





Le 30 Mai 2024, par Aurélien Delacroix

L'UFC-Que Choisir a déposé plainte contre l'entreprise Famille Michaud Apiculteurs, accusée de pratiques commerciales trompeuses concernant l'origine de leurs miels. Cette action vise à alerter les consommateurs sur le manque de transparence des étiquetages.


Une plainte pour « french washing »

L'association de défense des consommateurs UFC-Que Choisir a annoncé avoir déposé une plainte contre Famille Michaud Apiculteurs, leader européen du miel. L'accusation porte sur des pratiques de « french washing » visant à faire croire que leurs produits sont exclusivement français. Selon l'association, l'entreprise utilise des techniques de marketing pour « franciser » des mélanges de miels, certains étant en réalité totalement importés.

Des bénévoles de l'UFC-Que Choisir ont mené une enquête dans divers supermarchés et ont constaté que plusieurs pots de miel portaient des emballages laissant croire à une origine exclusivement française. Pourtant, ces miels sont en partie, voire totalement, importés. Les produits des marques Lune de Miel, Miel l'Apiculteur et Famille Michaud sont notamment pointés du doigt.

L'association déplore que l'emballage de certains produits survalorise l'origine française de l'entreprise et la localisation dans les Pyrénées de la mise en pot, alors qu'il s'agit en réalité de miels importés. L'utilisation de mentions telles que « miel de nos terroirs », associée à des visuels évoquant des villages français et une carte de France, trompe les consommateurs. En effet, certains de ces miels sont partiellement récoltés en Espagne.

La plainte souligne également que l'origine exacte des produits est souvent reléguée en petits caractères à l'arrière des pots ou sur le capuchon, avec des abréviations parfois peu compréhensibles. Cette pratique nuit à une « information claire, loyale et transparente des consommateurs », selon l'UFC-Que Choisir.

Des étiquetages trompeurs

Marie-Amandine Stévenin, présidente de l'association, a expliqué que certains éléments d'étiquetage sont présentés de manière à induire en erreur le consommateur moyen, lui faisant croire que le miel est 100 % français. Depuis 2022, un décret oblige pourtant les entreprises commercialisant du miel en France à indiquer les pays d'origine des mélanges de miels conditionnés sur le territoire national.

Cette plainte intervient dans un contexte où la traçabilité de l'origine des miels vendus en supermarché est régulièrement remise en question par les apiculteurs français et les associations de consommateurs. L'Union européenne prépare également une mesure similaire pour renforcer la transparence.

L'objectif de l'UFC-Que Choisir, à travers cette action, est d'alerter les consommateurs et de promouvoir l'instauration d'une étiquette plus claire, indiquant de manière évidente l'origine des produits. Selon Marie-Amandine Stévenin, il est essentiel que les consommateurs puissent facilement comprendre la provenance des produits qu'ils achètent.

La production de miel en France a considérablement diminué, passant de 60.000 tonnes dans les années 2000 à seulement 20.000 tonnes par an aujourd'hui. Or, les Français en consomment environ 45.000 tonnes par an, ce qui explique pourquoi une grande partie du miel vendu en France est importée. Cette situation rend encore plus cruciale la nécessité d'une information transparente pour les consommateurs.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Les Arpents du Soleil: un vignoble normand dans la cour des grands

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence"

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook