Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Fréquences 700 MHz : les règles du jeu pour les enchères





Le 19 Juin 2015, par Olivier Sancerre

En novembre, les opérateurs sont cordialement invités à mettre la main à la poche. L’État compte bien leur vendre, aux enchères, les fréquences 700 MHz abandonnées par l’audiovisuel.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
Ces bandes de fréquence ont intérêt particulier dans le domaine de la téléphonie mobile : elles sont particulièrement douées pour traverser les murs des habitations. Du velours pour les opérateurs dont les réseaux vont bénéficier d’une meilleure qualité qu’ils pourront revendre à leurs clients. Mais en attendant, il faudra mettre l’argent sur la table… beaucoup d’argent.

Les fréquences 700 MHz ont été découpées en six blocs de 5 MHz chacun. Chaque bloc est proposé de base à 416 millions d’euros ; de facto, l’État devrait donc en retirer 2,5 milliards d’euros, mais le gouvernement a demandé à l’Arcep, le gendarme des télécoms, de les valoriser au mieux. C’est pourquoi certaines règles du jeu, assez raffinées, ont été mises en place.

Un opérateur ne pourra pas détenir plus de 30 MHz dans la bande basse, c’est à dire les fréquences 700, 800 et 900 MHz. Orange, Numericable-SFR et Orange ne pourront donc pas prétendre à plus de deux blocs étant donné qu’ils possèdent déjà 20 MHz… Seul Free pourra donc miser un peu plus, mais un opérateur ne pourra pas détenir plus de trois blocs. Les résultats seront connus dès la fin de l’année.



Tags : téléphonie

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"

Quand Wall Street revêt les ailes d’Icare

La France doit consacrer l’importance stratégique d’une filière de l’hygiène

Sacha Lazimi (Yubo) : « En termes de communauté, nous sommes la première application sociale 100 % made in France »

Relance économique : de la nécessité d’intégrer la sécurisation des échanges inter-entreprises

Le chômage américain baisse… si vous excluez les CDD

TwentyTwo Real Estate: "agilité et rigueur face au risque" (Daniel Rigny)













Rss
Twitter
Facebook