Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Frontière Allemagne-Moselle : les conditions de passage durcies pour tous





Le 1 Mars 2021, par Paolo Garoscio

Alors que la Moselle fait partie de la vingtaine de départements sous surveillance dévoilés par Jean Castex jeudi 25 février 2021, notamment en raison du variant brésilien de la Covid-19, l’Allemagne a annoncé durant le week-end du 27 février 2021 placer le département en zone à très haut risque Covid. Des mesures de restriction des déplacements ont donc été décidées.


Test Covid-19 négatif obligatoire, même pour les travailleurs

Pixabay/FelixMittermeier
Pixabay/FelixMittermeier
Jusqu’à présent, si les Français devaient, pour se rendre en Allemagne, présenter un test Covid-19 négatif, une exception était faite pour les Mosellans habitant à la frontière : ils pouvaient se rendre outre-Rhin dans un rayon de 30 kilomètres autour de leur domicile sans besoin de test. De même, les travailleurs frontaliers étaient exemptés de test, pour rendre la circulation plus facile.

Mais la situation pandémique dans le département s’étant dégradée, Berlin a décidé de serrer la vis. Désormais, un test Covid-19 négatif de moins de 48 heures devra être présenté par tous les Français, frontaliers et travailleurs frontaliers compris, pour pouvoir traverser la frontière. Une décision qui risque de compliquer le quotidien de milliers de Français.

L'obligation de test négatif entrera en vigueur à minuit, la nuit du 1er au 2 mars 2021.

Pas de restrictions pour les Allemands

Si le gouvernement français a tenté de négocier avec l’Allemagne un test hebdomadaire pour les travailleurs frontaliers, il n’aura pas obtenu gain de cause. Toutefois, Clément Beaune, secrétaire d’État chargé des Affaires européennes, a précisé que « nous avons réussi à négocier pour que les tests puissent être antigéniques ». Plus rapides et moins compliqués à réaliser, les tests antigéniques devraient permettre aux frontaliers de se rendre en Allemagne en limitant l’impact des mesures que le secrétaire d’État sait « difficiles pour les travailleurs frontaliers en particulier ».

La question se pose concernant des mesures similaires pour les Allemands qui viendraient en France. Aucune n’a été annoncée par le gouvernement français, ce qui entraîne un déséquilibre dans les relations entre les deux pays, les Allemands étant toujours libres de se déplacer en France dans un rayon de 30 kilomètres autour de chez eux.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook