Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Fusion TF1/M6 : Patrick Drahi (Altice) espère tirer les marrons du feu





Le 4 Février 2022, par François Lapierre

Patrick Drahi, le patron du groupe Altice, veut profiter des opportunités qui vont s'ouvrir avec la fusion entre TF1 et M6. Le propriétaire de l'opérateur SFR et de BFMTV se dit en faveur de la consolidation du marché des médias.


Médias : Patrick Dahi souhaite jouer un rôle

TF1 et M6 sont engagés dans un processus de fusion qui doit recevoir l'aval des autorités de la concurrence. Pour parvenir à se marier, les deux groupes devront faire des concessions et vendre certains de leurs actifs, comme des chaînes ou encore une fréquence de la TNT. Patrick Drahi, le patron du groupe Altice, se dit prêt à jouer un rôle dans cette recomposition du paysage médiatique français. « J'aimerais, dans cette reconstitution, pouvoir renforcer d'un point de vue économique mon groupe », a-t-il expliqué devant une commission d'enquête du Sénat.

Celui qui est propriétaire, entre autres, de la « première chaîne d'informations en France » (BFMTV), précise sa pensée : « Si je peux récupérer ce qui va tomber de l'arbre, je le ferai. Ce serait mieux d'ailleurs qu'un entrepreneur qui a un petit peu réussi s'en occupe plutôt que quelqu'un sorti de nulle part, qui va se planter en trois ans ». Il rappelle toutefois qu'il n'est qu'un petit groupe de médias.

Consolidation sur le marché de la téléphonie

Si Patrick Drahi se dit « très fier » d'être passé de 190 à 350 millions d'euros de chiffre d'affaires sur ce marché, il rappelle aussi que TF1 réalise environ 2 milliards d'euros de revenus, et M6 entre 1,5 et 1,6 milliard. L'échelle n'est effectivement pas la même. Malgré tout, il ne voit aucun problème à la concentration des médias en France : « Je n'ai pas d'objection au rapprochement entre TF1 et M6, je trouve ça assez logique. Je ne peux pas dire que je suis pour la consolidation dans le marché des télécoms et contre dans le marché des médias ».

Le dirigeant a aussi été interrogé sur le marché des télécoms où il pèse d'un tout autre poids avec SFR. Patrick Drahi a formellement démenti un rapprochement avec Iliad (Free) : il n'y a aucune stratégie pour fusionner les deux groupes, assure-t-il. Néanmoins, il pense que la consolidation arrivera un jour : « Ce serait mieux qu'un jour deux opérateurs français se rapprochent pour que l'ensemble soit plus fort, plutôt que de voir un des quatre opérateurs français terminer dans les mains de je ne sais qui à l'étranger ».



Tags : médias

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook