Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Fusions en pagaille dans le secteur de l’audiovisuel





Le 18 Mai 2021, par Paolo Garoscio

Durement touché par la crise sanitaire, surtout sur le plan des budgets publicitaires, le secteur de l’audiovisuel semble marqué par une tendance à la consolidation. L’arrivée de nouvelles plateformes de streaming, notamment Disney+, couplée au succès croissant de la vidéo à la demande met à mal le secteur traditionnel des films et des chaînes de télévision.


La fusion TF1-M6 annoncée en France

Pixabay/Free-Photos
Pixabay/Free-Photos
La décision du groupe allemand Bertelmann de céder sa participation dans le Groupe M6, dont il est actionnaire majoritaire, avait été annoncée en début d’année 2021. Le 17 mai 2021, Le Figaro a dévoilé l’heureux élu : le groupe TF1, propriété de Bouygues, qui détient la chaîne du même nom, la plus regardée de France.

La fusion entre M6 et TF1 prendra près de 18 mois et devra obtenir l’aval de l’Autorité de la Concurrence puisqu’un véritable géant naîtra. À eux deux, les deux groupes représentent 30% de l’audience des chaînes de télévision françaises, mais surtout plus de 70% du marché publicitaire. De quoi expliquer que Bertelsmann a finalement renoncé à une cession complète : le groupe allemand détiendra 16% du nouveau groupe, contre 30% pour Bouygues, et ce afin de réduire le risque que l’opération soit bloquée par le régulateur.

Discovery et WarnerMedia fusionnent, Amazon s’intéresse à MGM

Outre-Atlantique, la même tendance à la consolidation du secteur se confirme. AT&T, propriétaire de WarnerMedia (anciennement Time Warner) et donc des studios WarnerBros ou encore de la chaîne HBO, a annoncé une fusion avec Discovery, spécialiste des chaînes thématiques et du sport. Au passage, AT&T, qui avait racheté en 2018 Time Warner pour plus de 80 milliards de dollars, recevra 43 milliards de dollars.

Mais ce n’est pas tout : le géant du e-commerce Amazon, qui dispose lui aussi de son offre de vidéo à la demande Prime Video, serait en discussions pour racheter le studio mythique Metro Goldwynn Mayer (MGM). Ce dernier, en crise depuis des années, serait valorisé entre 7 et 10 milliards de dollars.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook