Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

GAFA : Bruno Le Maire pousse pour une taxe européenne





Le 24 Octobre 2018, par

La taxation des GAFA, ces grandes groupes du numérique adeptes de l'optimisation fiscale, continue d'agiter les capitales européennes. Paris plaide pour imposer ces mastodontes à hauteur de 3% sur leur chiffre d'affaires.


Bruno Le Maire était ce mardi 23 octobre au Parlement européen de Strasbourg pour plaider la taxe sur les GAFA proposée au printemps par la Commission. L'exécutif européen avait fait sien la proposition française d'une taxation à hauteur de 3% sur le chiffre d'affaires généré par les entreprises du numérique en Europe. Ce sont 200 sociétés qui seraient concernées, pour des recettes estimées à 5 milliards d'euros. L'optimisation fiscale pratiquée par les GAFA leur permet d'échapper en grande partie à l'impôt.

« Comment peut-on accepter que des millions de consommateurs européens donnent gratuitement leurs données sans qu'il y ait au passage une taxe ? », a demandé le ministre français de l'Économie, qui demande une décision « claire, nette, forte » de l'Union européenne pour ce projet de taxation des plateformes du numérique et d'internet. Si elle est votée, cette taxe restera en place tant qu'une solution ne sera pas adoptée au de l'OCDE. « Nous aurons d'autant plus vite une solution à l'OCDE que l'Europe aura été capable de créer cette taxe sur le numérique », a plaidé Bruno Le Maire.

La France veut une telle mesure d'ici le début de l'année prochain. Mais encore faut-il que les autres États membres donnent leur accord, ce qui n'est pas encore gagné. Plusieurs pays sont réticents, comme l'Irlande, la Suède ou encore la Finlande. Quant à l'Allemagne, elle souhaite un impôt minimum au niveau mondial, ce qui demandera encore plus de temps et de négociations.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : gafa

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook