Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

GDF-SUEZ renforce sa présence dans le Sud-Est asiatique





Le 27 Septembre 2013

Un accord a été signé entre Tran Hung Hien, vice-président de Petrovietnam Gas et Willem Van Twembeke, Directeur Général Adjoint de GDF-SUEZ. Ce protocole accorde au groupe français un accès déterminant au marché vietnamien, permettant notamment de développer des projets gaziers dans un pays en pleine émergence. C'est par ailleurs pour GDF SUEZ l'occasion de renforcert considérablement sa présence dans la région du Sud-Est asiatique.


Le Vietnam comme porte d'entrée?

GDF-SUEZ renforce sa présence dans le Sud-Est asiatique
Acteur démographique et économique aujourd’hui central dans l’internationalisation des grandes entreprises, la région voit actuellement les grands chantiers, notamment ceux de l’énergie, se multiplier. Si le groupe français est présent dans la région, en particulier en Thaïlande, en Indonésie ou à Singapour, il trouve en Petrovietnam Gas au Vietnam un partenaire de choix pour affirmer son implantation sur un marché particulièrement concurrentiel. 

Gérard Mestrallet, Président Directeur Général de GDF SUEZ a quant à lui déclaré «Cet accord illustre l'engagement et l'ambition de GDF SUEZ dans la région Asie-Pacifique, une zone à fort potentiel et particulièrement au Vietnam, un pays dans lequel le Groupe cherche à se développer à travers le marché potentiel du GNL (Gaz Naturel Liquéfié, ndlr) et de la production indépendante d'électricité.»

Vers une diversification de l'activité

Cette promesse d’accord entre les deux groupes témoigne en outre de la volonté de GDF SUEZ de diversifier son activité dans cette région du monde, et de ne pas se limiter à la seule activité de production d’électricité. En effet, si le groupe français en est le premier producteur indépendant au niveau mondial, il est également le premier importateur de GNL  d’Europe, et surtout le 2ème fournisseur mondial de services dans l’eau et les déchets.

Aujourd’hui,  si GDF SUEZ tire la majeur partie de son chiffre d’affaire d’Europe, avec plus de 72 milliards d’euros sur un total de 90,7 en 2011, sa capacité électrique totale est majoritairement installée hors d’Europe, et il en va de même pour ses projets de construction. Le projet d’accord, signé en présence des Premiers Ministres français et vietnamien, bien au-delà de la seule arrivé du groupe français sur le marché du gaz d’un pays de la région Asie-Pacifique, il s’agit bien sûr de s’implanter durablement sur un marché et d’offrir des services variés aux acteurs publics et privés de cet espace en pleine expansion, et dans lequel GDF SUEZ possède déjà une assise, avec 11 000 salariés répartis de l’Australie à la Chine, mais également un accord de coopération avec le fonds China Investment Group, signé e 2011.



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook