Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

GE : Belfort a un avenir





Le 2 Juin 2019, par La rédaction

General Electric entend bien rester à Belfort, malgré l’annonce de la suppression d’un millier d’emplois sur le site, qui a de l’avenir selon le directeur général France.


Le groupe américain GE a annoncé cette semaine un plan de réorganisation de ses effectifs en France, qui va toucher tout particulièrement le site de Belfort. Cette usine, qui compte 4 000 salariés, va devoir se séparer de mille d’entre eux au sein de l’activité « turbines à gaz ». Dans une interview au Journal du Dimanche, Hugh Bailey le patron de GE France, se veut optimiste : il y a des « perspectives » à Belfort, où le groupe veut maintenir son activité. Pas question donc de « fermer » l’usine, qui restera le « restera le premier site industriel de GE Power en Europe ». Le directeur général loue les « compétences d’excellence » sur place.

« Nous avons 16.000 employés en France, c'est plus que certaines entreprises du CAC 40, sur 20 sites industriels. Nous exportons 90% de notre production depuis la France. Nous y avons des compétences uniques. La France est stratégique pour GE », explique Hugh Bailey, dont le rôle est de « développer l'activité française et de la promouvoir à l'étranger ». En revanche, le site de Belfort doit « s’adapter », en particulier l’activité turbines à gaz ; celle-ci a toujours un avenir, notamment dans la fabrication de pièces aéronautiques.

Le patron de GE France trace d’autres perspectives pour le site : « Belfort travaille également pour le nucléaire, dont les perspectives sont à l'exportation, grâce à des partenariats stratégiques signés avec EDF et Rosatom. Nous avons un carnet de commandes de cinq ans dans ce secteur ». Il relève également que les énergies renouvelables se développent rapidement, et qu’il existe des opportunités dans le stockage d’énergie.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

OPA du fonds Searchlight sur Latécoère : un nouveau scandale Alstom ?

Frédérique Picard :"j’ai décidé de répertorier les leviers spécifiques qui permettent aux femmes d’oser"

Jean-Louis Scaringella, les taux d’intérêt négatifs ou : « l’euthanasie des rentiers »

La Saga des Audacieux

Pouquoi les ambitions protectionnistes chinoises et américaines frappent la France et l'Europe

Frédéric Verdavaine (Nexity) : « Nous sommes au croisement de nombreux enjeux de société structurants pour l’avenir »

​« L’Etat ne peut pas se transformer en « père fouettard » et réguler avec des mesures très restrictives les acteurs innovants de l’économie collaborative »

"Les collectivités territoriales sont nos partenaires privilégiés." Carmen Munoz, Directrice Générale de Citelum












Rss
Twitter
Facebook