Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

GM&S : décision du tribunal cette semaine





Le 4 Septembre 2017, par

Les salariés de GM&S seront (peut-être) fixés sur leur sort ce jeudi 7 septembre. Le tribunal de Poitiers donnera en effet sa délibération concernant l'avenir de l'usine de l'équipementier automobile. L'offre de reprise de GMD est sur la table, mais c'est la seule et les syndicats montrent des réticences.


Le groupe GMP se propose en effet de ne reprendre qu'une partie des salariés de GM&S, à savoir 120 employés sur des effectifs qui en comptent 277. Le tribunal a entendu les différentes parties pour une audience au cours de laquelle le juge a entendu l'avis du comité d'entreprise. Si l'usine de l'équipementier devait disparaitre, ce serait une catastrophe pour le bassin industriel et pour l'emploi à La Souterraine (Creuse). Mais l'offre de GMD est loin de satisfaire les représentants du personnel.

Ces derniers pointent du doigt une offre qui laisse beaucoup de salariés sur le carreau. Les syndicats demandent aussi un geste pour l'indemnité légale de départ, fixé à 15 000 euros pour le moment. Et il n'y a aucune indemnité supra-légales de prévu. C'est la raison pour laquelle la pression est maintenue non seulement sur GMD, mais aussi sur le gouvernement pour qui le dossier est sensible : c'est en effet le premier conflit social à gérer pour Emmanuel Macron et le gouvernement Philippe.

Bruno Le Maire, le ministre de l'Économie, n'a pas épargné sa peine. Il a ainsi demandé, et obtenu, des constructeurs automobiles français — PSA et Renault sont les principaux clients de GM&S — d'augmenter leurs commandes afin de donner du travail aux salariés pour les prochaines années. Le repreneur va aussi bénéficier d'un apport de 5 millions d'euros afin de moderniser les unités de production. Malgré tout, l'avenir semble encore bien bouché pour l'équipementier, dont le feuilleton a duré tout l'été, de report en report de la décision du tribunal.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : gm&s

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »

Entretien avec Ignacio de la Torre : "Nous vivons le début de la fin de « l’argent bon marché » !"









Rss
Twitter
Facebook