Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Galileo : premiers pas pour le GPS européen





Le 15 Décembre 2016, par

L’Europe dispose enfin de son propre système de localisation et de navigation par satellites. Galileo a encore tout à prouver face au Glonass russe, au Bidon chinois, et bien sûr au GPS américain.


Les premiers services de Galileo ont été activés ce jeudi 15 décembre. Un « achèvement majeur » pour l’Europe, s’est réjouie Elzbieta Bienkowska, la commissaire européenne à l'Industrie. Elle a souligné qu’il s’agissait du résultat d’un « effort commun » qui a consisté à « concevoir et construire le système de navigation le plus précis du monde ».

Si cette technologie était attendue depuis des années, il faudra attendre encore longtemps avant que les utilisateurs puissent en profiter. Il n’existe à ce jour qu’un smartphone qui sait tirer parti de la précision et des performances de Galileo : l’Aquaris X5 Plus du constructeur espagnol BQ. D’après la Commission, il suffira d’une mise à jour logicielle pour activer le signal Galileo pour certains appareils.

Mais pour ce qui concerne les produits les plus populaires de type iPhone, il faudra prendre son mal en patience. Ce d’autant que les performances ne seront pas optimales au démarrage, le signal pouvant se montrer indisponible par endroit. De fait, ce n’est qu’en 2020 que le service sera optimal le temps de déployer les 30 satellites indispensables. Seuls une quinzaine de satellites sont actifs actuellement.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : galileo

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur



Les entretiens du JDE

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »

« Accueillir c’est protéger ! » par Frédéric Giqueaux

Karine Schrenzel, PDG des 3 Suisses : « L’envie d’entreprendre est un sentiment que j’ai toujours porté en moi »










Rss
Twitter
Facebook