Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Gap ferme ses boutiques en Europe





Le 21 Octobre 2020, par Olivier Sancerre

La situation du secteur de l'habillement et de la distribution de vêtements est à la croisée des chemins, poussé par la crise sanitaire et économique. Gap va fermer ses boutiques en Europe.


Le géant américain à genoux

Nouveau coup dur pour le géant américain Gap, spécialiste des vêtements de tous les jours. Selon des informations du Monde, l'entreprise va en effet fermer l'ensemble de son réseau européen de points de vente. Cela représente 120 boutiques, installées en France, en Italie ou encore au Royaume-Uni. C'est bien sûr la crise sanitaire qui pousse l'enseigne à réduire la voilure en Europe. Les mesures sanitaires mises en place pour endiguer les cas de contamination réduisent fortement l'activité des boutiques. Au deuxième trimestre, alors qu'une partie du monde vivait en confinement, Gap a perdu 62 millions d'euros.

En France, Gap est à la tête d'un réseau de 20 points de vente. Un réseau qui s'était déjà réduit l'an dernier, à la faveur d'un plan d'économies mondial : 8 boutiques ont fermé leurs portes, sur un total de 230 magasins. L'objectif à l'époque était de « revitaliser la marque », de « renforcer la flotte », et surtout de réaliser des économies de l'ordre de 90 millions de dollars par an. Le réseau Gap se contracte de plus en plus, dans un contexte sanitaire qui ne va pas en s'arrangeant, que ce soit en Europe ou aux États-Unis. 

Un secteur en pleine mutation

En France comme ailleurs, le secteur est en pleine recomposition. Plusieurs enseignes ont été rachetées (La Halle, Naf Naf, André, etc.), et les nouveaux propriétaires ne sauvent pas forcément tous les magasins. La fermeture des boutiques Gap participe à cette mutation à l'œuvre, qui bouscule aussi l'économie du centre-ville. Les ventes de textile dans l'Hexagone n'ont cessé de reculer depuis 2008, avec une exception en 2017.

La France n'est pas une exception. Dans le monde, la crise accélère des tendances qui avaient débuté bien avant la pandémie, comme l'explosion du commerce en ligne ou encore l'avènement des spécialistes du discount habillement. Les marques fortes, comme Nike ou Zara, tirent leur épingle du jeu. Mais celles qui ont eu du mal à s'adapter ces dernières années sont en difficulté, comme c'est le cas pour Gap.



Tags : Gap

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Le MoHo : un collectif pour changer le monde !

Couvre-feu : « leur » monde à l’envers

L’intégration des étrangers de France : du mythe à la réalité.

La fin du franc CFA : un livre qui bouscule les idées reçues.

C’est pire qu’un crime, c’est une faute

J’ai deux amours…

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"













Rss
Twitter
Facebook