Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Gaz en France : un hiver sous contrôle





Le 10 Octobre 2023, par François Lapierre

La France se prépare pour l'hiver avec une gestion améliorée de son approvisionnement en gaz. Selon les gestionnaires du réseau GRTgaz et Teréga, le pays est dans une position plus sûre pour s'approvisionner en gaz et même en exporter. Cependant, la prudence demeure en raison des tensions potentielles en cas de froid extrême.


Une préparation optimisée pour l'approvisionnement en gaz cet hiver

Selon GRTgaz et Teréga, « cette année le réseau français a la capacité d'assurer les approvisionnements nécessaires pour alimenter les consommations et les exportations, y compris en cas d'hiver froid ». Trois scénarios climatiques ont été envisagés, allant d’un hiver doux à un hiver très froid. Le dernier scénario présente le plus fort taux de risques de tensions sur les approvisionnements en gaz. Les stocks en France sont remplis à 95%, et ceux de l’Europe à 97%, soit environ un tiers de la consommation annuelle du pays.

L'Europe a perdu 75% de ses livraisons de gaz russes en deux ans. Cela a conduit à repenser toute la chaîne d'approvisionnement. Les livraisons par bateaux de gaz naturel liquéfié (GNL) ont compensé les pertes, et les capacités de regazéification ont été augmentées de 22%. Par ailleurs, la consommation de gaz en France a baissé de 14,3% entre le 1er août 2022 et le 31 juillet 2023 par rapport à la même période de 2018-2019. Cette réduction est due à la modification des processus industriels et représente des économies durables pour les consommateurs.

Diversification et innovation pour l'approvisionnement

Les prix du gaz ont connu une baisse notable, se stabilisant aux alentours de 50 euros du mégawattheure (MWh), bien en dessous du pic d’août 2022 à plus de 300 euros et des 95 euros de l'hiver dernier. Malgré cette baisse, les prix restent 3 à 4 fois supérieurs à ceux d'avant-crise, encourageant ainsi la poursuite des efforts d'économie. L’Europe a également développé de nouvelles capacités d’importations de GNL. 

Des unités flottantes dédiées à la regazéification ont été mises en place dans plusieurs pays, y compris en France où une unité opérée par TotalEnergies au Havre doit être mise en fonction cette semaine. Les capacités d'entrée de gaz via l'Espagne ont également été augmentées. Par ailleurs, la France mise sur le développement de sa filière biométhane. La production actuelle est d’environ 11 TWh et pourrait fournir jusqu'à 20% de la consommation nationale en 2030. Cette initiative représente une diversification bienvenue des sources d'énergie.



Tags : gaz

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "L’environnement est un sujet humanitaire quand on parle d’accès à l’eau" (2/2)

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence" (1/2)

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"













Rss
Twitter
Facebook