Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Gaz : les prix augmentent, et ce n'est peut-être pas fini





Le 17 Août 2022, par Paolo Garoscio

Les tarifs du gaz sur le marché de gros ont connu, le 16 août 2022, une nouvelle hausse. Ils atteignent de fait un nouveau record et augmentent la crainte de faillites chez les fournisseurs indépendants à cause des risques d’impayés chez les clients. Et Gazprom en rajoute une couche, annonçant que l’augmentation est loin d’être terminée et que les prix pourraient encore grimper fortement.


251 euros le MWh de gaz ?

Pixabay/PhotoMIX-Company
Pixabay/PhotoMIX-Company
La tendance haussière des prix du gaz, portée par les tensions géopolitiques entre la Russie et l’Union européenne et le chantage que la première fait à la deuxième, s’est poursuivie en cette mi-août 2022. Lundi 15 août 2022, le cours de la matière première a clôturé en hausse de 6,8%, hausse qui s’est poursuivie mardi 16 août 2022 avec un cours qui a grimpé de 2,67% sur la séance.

Durant la journée de mardi, un pic à +14,37% du prix du gaz a même été enregistré, portant le coût du MWh de cette énergie à un nouveau record, 251 euros. À la clôture, le prix était retombé à 225,9 euros, proche de son record historique de mars 2022 (227,2 euros). Le gaz coûte donc de plus en plus cher, et Gazprom annonce de mauvaises nouvelles.

Le gaz 60% plus cher durant l’hiver 2022 par rapport à l’été ?

Malgré les records de prix, selon Gazprom la tendance pourrait se poursuivre et s’accentuer. L’énergéticien russe, qui a fortement réduit ses livraisons pour faire pression sur l’Union européenne, très dépendante de son gaz, a déclaré le 16 août 2022 que le prix de 1.000 mètres cubes de gaz pourrait atteindre les 4.000 dollars durant l’hiver 2022. Par rapport au prix de cette mi-août 2022, ce serait une augmentation de 60%.

Une telle situation pourrait obliger les États à prendre des mesures drastiques pour éviter les faillites des fournisseurs. À l’instar de l’Allemagne qui a annoncé, le 15 août 2022, une nouvelle taxe sur le Kwh de gaz qui devrait entraîner un surcoût de près de 600 euros sur la facture d’un ménage de 4 personnes consommant 20.000 Kwh de gaz par an.


 




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook