Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

General Electric devra tenir ses engagements, assure Bruno Le Maire





Le 17 Octobre 2017, par

Même si General Electric avait pris des engagements lors de l'acquisition de la branche Énergie d'Alstom en 2014, le groupe américain n'avait pas donné de chiffres site par site. C'est pourquoi GE a pu annoncer la suppression de 345 emplois sur les 800 que compte GE Hydro à Grenoble.


Pour Bruno Le Maire, il n'est pas question d'abandonner GE Hydro. Au micro de Franceinfo, le ministre de l'Économie a assuré que le gouvernement aidera et soutiendra les salariés de l'entreprise. « Nous trouverons des solutions », a-t-il asséné, en évoquant des débouchés. Il faut dire que le marché des turbines hydro-électriques est saturé aujourd'hui et que maintenir une unité de production a peu de sens économiquement parlant. Les salariés de GE Hydro ont barré l'accès au site pendant neuf jours, avant de le lever.

Une manifestation est tout de même prévue ce mardi 17 octobre à Grenoble. Plus globalement, concernant le dossier General Electric, Bruno Le Maire a assuré que l'entreprise devra « tenir ses engagements » : à savoir, la création de 1 000 postes nets d'ici la fin de l'année prochaine. « Voilà l'engagement qui a été pris par General Electric vis-à-vis de l'Etat français. Cet engagement est toujours valable et nous nous assurerons que cet engagement soit tenu ».

Au moment de la transaction entre GE et Alstom, le groupe américain avait accepté une pénalité de 50 000 euros par poste non créé. Une condition imposée à l'époque par Arnaud Montebourg, le ministre de l'Économie du moment. Christophe Castaner, le porte-parole du gouvernement, a fait savoir que l'exécutif pourrait faire jouer cette clause si GE ne respectait pas sa promesse. Au ministère de l'Économie, c'est Benjamin Griveaux qui est en charge du dossier : le secrétaire d'État a reçu les salariés et les représentants de la direction.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising









Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Guillaume Alvarez, vice-président senior de Steelcase : manager une entreprise mondialisée en France

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »









Rss
Twitter
Facebook