Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

General Electric : lourde restructuration en vue





Le 13 Novembre 2017, par

Les temps sont durs pour General Electric, le géant américain de l'énergie. Le groupe va présenter ce lundi 13 novembre un « plan stratégique » qui devrait se concrétiser par des milliers de suppressions d'emplois et une réorganisation lourde.


Le constructeur de turbines et de moteurs d'avions va mal. Depuis le début de l'année, la capitalisation boursière de l'entreprise a cédé plus de 100 milliards de dollars. Elle est désormais de 177 milliards. La trésorerie n'est plus que de 7 milliards : insuffisant pour servir les actionnaires qui vont devoir se résoudre à des dividendes réduits ; GE avait ainsi promis de distribuer 8 milliards, mais l'état des finances de l'entreprise ne le permettra pas.

La publication des résultats du troisième trimestre a confirmé la mauvaise passe de GE. La société a vu son bénéfice net chuter de près de 10%, celui-ci s'étant établi à 1,8 milliard. Le groupe a donc préparé les esprits à un plan stratégique pour redresser la barre, qui va amplifier un programme d'économies déjà en œuvre, qui porte sur 1 milliard de dollars pour cette année, et 2 milliards l'année prochaine. Ce nouveau plan devrait miser sur la cession d'actifs, notamment des filiales transport et informatique médicale. L'activité de location d'avions de ligne pourrait aussi être vendue, ce qui pourrait rapporter 25 milliards de dollars.

General Electric va également revoir la culture du groupe. Une anecdote a montré que la priorité n'allait pas jusqu'à maintenant à la bonne gestion des deniers du groupe. Jeff Immelt, l'ancien patron du groupe, avait pris pour habitude de se déplacer avec deux avions, dont… un vide. Voilà des économies relativement faciles à faire.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

















Rss
Twitter
Facebook