Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

General Motors sort du capital de PSA





Le 13 Décembre 2013, par

C'est un divorce à l'amiable que nous offrent ce vendredi PSA et General Motors. Le constructeur américain a en effet annoncé jeudi, qu'il vendait toutes ses parts, soit 7 %, dans le constructeur français.


General Motors cède sa participation de 7 % au capital de PSA, sans rancune.
General Motors cède sa participation de 7 % au capital de PSA, sans rancune.

Petit rappel. En mars 2012, le géant américain de l'automobile était devenu le deuxième actionnaire principal du groupe français, via une "alliance stratégique mondiale". Aujourd'hui, il n'y a toujours aucun problème dans les relations entre les deux constructeurs automobiles, mais la présence de GM au capital de PSA ne se justifie plus.

 

General Motors a, à ce sujet, déclaré dans son communiqué que "notre alliance reste solide et focalisée sur des programmes communs de développement de véhicules, des fabrications croisées, des achats et de la logistique". Alors que l'alliance avance notamment sur quelques projets de véhicules, qui doivent rapporter à chacun des deux la somme de 600 millions de dollars d'économies d'ici 2018, General Motors quitte donc, financièrement, PSA.

 

"Notre investissement était destiné à soutenir PSA dans ses efforts pour lever du capital au moment de la création de l'alliance entre GM et PSA et ce soutien n'est plus nécessaire" a confirmé, sobrement, le constructeur américain.

 

De plus, la possible future alliance de PSA avec Dong Feng n'allait pas dans le sens de GM. Ce dernier, n'avait, avec sa participation, aucun représentant au conseil de surveillance du groupe français, et ne pouvait, de fait, pas peser sur l'avenir de PSA. General Motors a pour cela, choisi de se retirer, au moment où l'action PSA est haute en Bourse. 

 

A ce sujet, GM a déclaré que les 24,8 millions d'actions PSA en sa possession seraient cédées par l'intermédiaire d'un placement privé à des investisseurs institutionnels.



Jean-Baptiste Le Roux
Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame, en charge du... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

OPA du fonds Searchlight sur Latécoère : un nouveau scandale Alstom ?

Frédérique Picard :"j’ai décidé de répertorier les leviers spécifiques qui permettent aux femmes d’oser"

Jean-Louis Scaringella, les taux d’intérêt négatifs ou : « l’euthanasie des rentiers »

La Saga des Audacieux

Pouquoi les ambitions protectionnistes chinoises et américaines frappent la France et l'Europe

Frédéric Verdavaine (Nexity) : « Nous sommes au croisement de nombreux enjeux de société structurants pour l’avenir »

​« L’Etat ne peut pas se transformer en « père fouettard » et réguler avec des mesures très restrictives les acteurs innovants de l’économie collaborative »

"Les collectivités territoriales sont nos partenaires privilégiés." Carmen Munoz, Directrice Générale de Citelum












Rss
Twitter
Facebook