Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Gilets Jaunes : Les locations de vacances entre particuliers en net repli





Le 14 Décembre 2018, par Paul Malo

Depuis début décembre 2018 les locations de vacances entre particuliers sont en net recul. Une conséquence directe des blocages et des violences urbaines récentes.


Les stations des Alpes durement touchées

Après trois mois en croissance de près de 20%, Locasun, spécialiste des locations de vacances entre particuliers, a noté une chute de 13% des ventes depuis le durcissement du conflit des Gilets Jaunes et les dégradations à Paris du 1er décembre dernier, par rapport aux mêmes périodes en 2017.  Paris n’est pas l’unique région à connaître une baisse des réservations, les stations des Alpes sont aussi durement touchées.

Selon Philippe Maujean,  directeur général de Locasun, "cette situation est due à  un climat de confiance nettement en baisse. Au-delà de la question du pouvoir d’achat, certains ont l’impression que ce conflit va s’enliser dans les semaines à venir et craignent de ne pas pouvoir accéder à leur location de vacances ou de ne pas en profiter pleinement. Alors, ils préfèrent ne rien prévoir pour le moment."
 

Toutes les périodes de vacances concernées

Les congés de Noel et d’hiver (- 7%) ne sont pas les seuls impactés. Les vacances d’été connaissent aussi une forte baisse des réservations (- 42 %). Mais elle pourra certainement être compensée durant les premiers mois de 2019. "C’est potentiellement très pénalisant pour les stations de ski, souligne Philippe Maujean. Traditionnellement, au moment des pics d’enneigement des stations comme maintenant, nous connaissons une hausse des ventes de 20 % par rapport aux semaines précédentes, ce qui n’est pas du tout le cas aujourd’hui."

Les régions françaises les plus touchées sont les Alpes du Sud (- 25% cet hiver), le Languedoc-Roussillon (- 18% pour Pâques et l’été) et l’Aquitaine (- 65% surtout pour l’été). En Espagne,  la Costa Brava est la destination la plus à la baisse (- 65% surtout pour l’été). Pour Philippe Maujean, "la courbe commencera à s’inverser quand tous les paramètres seront réunis pour une levée progressive des blocages et une fin des manifestations violentes, qui impactent la confiance des ménages et tous les domaines de la consommation."
 




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art market



Les entretiens du JDE

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

L’avenir de l’Europe passe par la Culture

Frédéric Pierucci : « Il y a une opportunité stratégique de rachat à GE de la branche nucléaire d’Alstom »

Guillaume Alvarez, vice-président senior de Steelcase : manager une entreprise mondialisée en France

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"




Opinion

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !
Depuis des années, nous entendons parler de la fin du monde. Les gaz à effet de serre produits par les pays industriels aboutiraient à terme à la disparition de la vie sur terre. Il faudrait donc changer de mode de vie pour sauver la planète. On nous le répète à longueur de journée. Entre vivre et conduire, on choisit vite.

Jacques Debonsens















Rss
Twitter
Facebook