Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

« Gilets jaunes », SNCF : quel est le coût des mouvements sociaux ?





Le 25 Mars 2019, par

Le mouvement des « gilets jaunes » a-t-il été une « catastrophe » pour l’économie française, comme l’a déploré Bruno Le Maire ? Cela reste à démontrer, rétorque l’Insee.


L’Insee, dans sa note de conjoncture pour le mois de mars, tente de déterminer l’impact macroéconomique du mouvement des « gilets jaunes ». Il ne serait finalement pas si important que le gouvernement le présente. En novembre et en décembre, les manifestations auraient provoqué un manque à gagner de 0,1 point de croissance sur le PIB. Autant que la grève perlée du printemps 2018 à la SNCF. Quant au reflux de la consommation au dernier trimestre (0%, contre +0,4% au troisième trimestre), il est surtout le fait de l’énergie et de l’automobile selon l’institut.

 

Le recul de la consommation des ménages en fin d’année aurait donc été attribué un peu rapidement au mouvement des « gilets jaunes ». Pour ce qui concerne la vente de voitures, l’affaissement de la consommation provient des normes antipollution, en vigueur depuis la rentrée dernière. L’Insee rapporte que certains achats ont « tout simplement » été reportés de décembre à janvier.

 

En revanche, le secteur de l’hôtellerie a bel et bien été touché par la crise des « gilets jaunes », avec une fréquentation en recul de 5,3% en décembre. Pris ensemble, les deux mouvements (SNCF et « gilets jaunes ») ont pesé 0,2 point de croissance. Toutefois, la note ne prend pas en compte les effets indirects, comme l’impact sur l’image du pays ou les fermetures d’entreprises.



Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : gilet jaune

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook