Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Gilets jaunes : Edouard Philippe droit dans ses bottes





Le 18 Novembre 2018, par

Edouard Philippe a clos un week-end très politique en intervenant au journal télévisé de 20 heures de France 2. Sans surprise, le Premier ministre maintient le cap du gouvernement, notamment le maintien de la taxe carbone.


Au lendemain d’une mobilisation qui a mis près de 290 000 personnes sur les routes, Edouard Philippe a réitéré qu’il entendait la colère des Français contre le prix des carburants. Mais pas seulement : « on a aussi entendu de la souffrance, l’absence de perspectives, l’idée que les pouvoirs publics depuis longtemps ne répondaient pas aux inquiétudes et au sentiment de déclassement, d’abandon ressenti par une partie de la population », a-t-il indiqué. Pas question cependant de changer la trajectoire choisie par le gouvernement : « Ce n’est pas quand ça souffle qu’il faut changer de cap, le cap que nous avons fixé nous allons le tenir », a martelé le locataire de Matignon.

La taxe carbone, dont l’augmentation est prévue le 1er janvier, est donc maintenue. Edouard Philippe reconnait que « la transition écologique ne peut être réussie que si nous accompagnons effectivement, pratiquement, les Français ». Il martèle : « Nous voulons les libérer de cette dépendance à la voiture ». Il écarte l’idée d’une réunion avec les syndicats et les corps intermédiaires pour bâtir le Pacte social de conversion écologique proposé par la CFDT. Ce n’est pas ce que demandent les « gilets jaunes », selon le Premier ministre.

Edouard Philippe est également revenu sur le bilan humain des manifestations de samedi. Il est très lourd, avec plus de 400 blessés et une manifestante décédée. « La sécurité a été une constante de notre attitude », a assuré le Premier ministre, qui condamne la récupération politique de ce « décès dramatique ». Il dit aussi que si la liberté de manifester est garantie, « ce n’est pas l’anarchie » pour autant.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook