Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Gilets jaunes : Les marchés de Noël en danger ?





Le 8 Décembre 2018, par Anne Poirier

Les foires, marchés et marchés de Noël accusent des baisses vertigineuses de chiffres d’affaires dans une période habituellement propice à l’activité commerciale.


Une situation inquiétante

La Fédération Nationale des Marchés de France s'alarme de la situation de ses adhérents, qui font face à une baisse moyenne de leur chiffre d'affaires estimée entre 30 et 40% depuis le début du mouvement des gilets jaunes. Elle demande à être entendue par les pouvoirs publics pour envisager des mesures d'accompagnement sociale et fiscal en faveur d'une profession particulièrement vulnérable.

Selon les 150 syndicats répartis sur l’ensemble du territoire, les constats sont inquiétants. La situation est totalement bloquée sur l’Ile de la Réunion. On note une baisse de fréquentation de 20% à 30% sur l'ensemble du territoire suite aux blocages. À cela s'ajoutent les problèmes d’approvisionnement en carburant notamment dans le Gard et les impossibilités pour les producteurs de livrer les Marchés de Gros (MIN). Les manifestations citoyennes, blocages et autres interdictions de circulation ont de lourdes conséquences sur les 20 000 TPE adhérentes de la Fédération Nationale des Marchés de France,. Elles comprennent par ailleurs la colère qui s'exprime par ce mouvement, mais déplorent les moyens d’action mis en œuvre.


 

Lees Marchés de France interpellent les pouvoirs publics


Outre ces entraves à la liberté du commerce, la Fédération nationale des marchés de France a interpelé les ministres et les élus sur l'ensemble des hausses qu’elles subissent de manière récurrente dans l’exercice de leurs activités ambulantes : hausse de 10 à 200% des droits de place appliqués par les fermiers de droit communaux en région parisienne ; hausse de 10% sur les carburants diesels et 5% essence ; hausse de 10 à 500% de la Contribution Foncière des Entreprises ; hausse de 20% pour le nouveau contrôle technique ; hausse de 1,7% pour la Contribution Sociale Généralisée au 01/01/19 ; hausse de 0,16 à 0,51% des cotisations des retraites complémentaires en 2019 ; des cotisations de 47% sur 10 ans de la complémentaire santé •    Hausse de 1,5 à 4% des tarifs d’assurances 1,6% pour l’électricité des pros 14 % des tarifs du gaz en 2018 . L’investissement obligatoire lié aux interdictions de circulation des véhicules anciens Il est indispensable que les TPE qui ne disposent ni assurance perte d'exploitation, ni trésorerie pour anticiper ce type de dommages, bénéficient de mesures d'accompagnement sociales et fiscales. Forte de ce constat la Fédération nationale des marchés de France demande : le report du paiement de la Contribution Foncière des Entreprises, un étalement des cotisations sociales du dernier trimestre et de la régulation 2018 sur 2019. La suppression des hausses du diesel, de l'électricité et du gaz ainsi qu'une baisse de la CSG et le gel des droits de place 2019 par l’ensemble des communes.
 



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising









Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Guillaume Alvarez, vice-président senior de Steelcase : manager une entreprise mondialisée en France

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »









Rss
Twitter
Facebook