Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Gilets jaunes : les dégâts estimés entre 170 millions et 180 millions d'euros





Le 18 Mars 2019, par Marie-Eve Wilson-Jamin

D'énormes dégâts ont été constatés, notamment dans le quartier des Champs-Elysées, suite à la manifestation des Gilets jaunes samedi 16 mars. Au total, depuis le début du mouvement en novembre 2018, ces dégradations représenteraient entre 170 millions et 180 millions d'euros.


Des dégâts estimés entre 170 millions et 180 millions d'euros

Lors de la manifestation des Gilets jaunes, samedi 16 mars, d'énormes dégradations ont été perpétrées, notamment dans le quartier des Champs-Elysées. Au total, depuis le début du mouvement en novembre 2018, celles-ci « représentent entre 170 millions et 180 millions d'euros de dégâts assurés », a expliqué dimanche sur franceinfo Stéphane Pénet, directeur des assurances de dommages à la Fédération française des assurances.

Pire, il estime que ce bilan sera sûrement aggravé par ce qu'il s'est passé samedi 16 mars... Selon lui, 10.000 déclarations de sinistre ont été enregistrées depuis le début du mouvement de protestation, notamment concernant des voitures cassées et incendiées. En outre, mi-février, l'association France urbaine a, estimé à 30 millions d’euros l’impact sur les finances des collectivités locales. 

 

Castaner et Le Maire entendus mardi 19 mars par le Sénat

Près de 150 mètres cubes de déchets ont dû être ramassés à Paris où l'avenue des Champs-Élysées suite aux manifestations de samedi 16 mars : 80 enseignes ont été attaquées, dont une vingtaine pillées ou victimes de départs d'incendie. Une réunion sera organisée lundi 18 mars, à Bercy, afin de faire le point sur l'impact économique du mouvement des Gilets jaunes, et en particulier sur les violences sur les Champs-Élysées.

Pour rappel, fin février 2019, Bruno Le Maire, ministre de l'Économie, avait estimé à 0,2 point de croissance l'impact du mouvement des Gilets jaunes sur l'économie française, jugeant ce coût « très élevé ». Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner et Bruno Le Maire seront entendus mardi 19 mars par le Sénat, « sur les moyens mis en place pour faire face à ces troubles et sur les conséquences de ces nouvelles dégradations sur la situation du commerce et l'attractivité économique de notre pays »




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook