Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Google investit 13 milliards de dollars aux États-Unis





Le 14 Février 2019, par François Lapierre

Google va investir 13 milliards de dollars aux États-Unis cette année. À la clé : la construction de data-centers et de bureaux, et la création de dizaines de milliers d’emplois.


Mis sous pression par Donald Trump qui exige des grandes entreprises américaines qu’elles investissent plus aux États-Unis, Google a fait part de son intention de mettre 13 milliards de dollars sur la table rien que pour cette année. Le moteur de recherche, dont la maison-mère Alphabet a engrangé 136,8 milliards de dollars l’an dernier (et plus de 30 milliards de bénéfices), va construire des data-centers dans une dizaine d’États américains. Ces centres contiennent les serveurs indispensables pour stocker les informations de millions d’utilisateurs. Des bureaux sont également prévus.

En tout, ces 13 milliards seront investis dans 14 États, et ils contribueront à la création de 10 000 postes dans la construction et le bâtiment, notamment au Nebraska, au Nevada, dans l'Ohio, le Texas, l'Oklahoma, la Caroline du Sud et la Virginie, a expliqué Sundar Pichai, le PDG de Google. Une fois ces travaux terminés, l’entreprise sera physiquement présente dans 24 États américains. Ces investissements amplifient une tendance enclenchée ces dernières années par Google : en 2018, la société a ainsi embauché 10 000 personnes supplémentaires aux États-Unis, et investi 9 milliards de dollars.

Alphabet emploie 100 000 personnes et multiplie les développements dans tous les domaines, aussi bien dans les véhicules autonomes que dans la santé. Mais c’est Google la vache à lait du groupe, la publicité générée par l’activité de recherche de la société lui permettant de soutenir sa croissance. Ces investissements interviennent également à un moment où la fiscalité des grandes entreprises d’internet est sous le feu des critiques : l’optimisation fiscale leur permet en effet d’échapper aux impositions trop lourdes.



Tags : google

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur



Les entretiens du JDE

« Accueillir c’est protéger ! » par Frédéric Giqueaux

Karine Schrenzel, PDG des 3 Suisses : « L’envie d’entreprendre est un sentiment que j’ai toujours porté en moi »

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

L’avenir de l’Europe passe par la Culture

Frédéric Pierucci : « Il y a une opportunité stratégique de rachat à GE de la branche nucléaire d’Alstom »

Guillaume Alvarez, vice-président senior de Steelcase : manager une entreprise mondialisée en France

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque










Rss
Twitter
Facebook