Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Google utilise une impressionnante flotte d'ordinateurs Apple





Le 29 Novembre 2013, par

Google est sur tous les fronts et concurrence aussi bien Microsoft qu’Apple avec ses plateformes logicielles. Dans le secteur de la mobilité, le moteur de recherche développe Android, et en terme d’ordinateur traditionnel, Chrome OS tente de se faire une place entre Windows et OS X.


Mais malgré ce système d’exploitation (qui se destine en premier lieu aux ordinateurs portables), Google utilise pour ses propres besoins des Mac sous OS X. Et massivement : plus de 43 000 Mac circulent ainsi sur le campus de l’entreprise. Cela en fait la flotte de Mac la plus importante au monde, après celle d’Apple. Google supporte également Windows, Linux et bien évidemment Chrome OS, mais la priorité est donnée à OS X.
 
Cet impressionnant volume d’ordinateurs nécessite une maintenance adaptée qui n’est pas fournie par Apple. Le constructeur est en effet complètement concentré sur ses produits grand public comme l’iPhone et l’iPad, et consacre peu de ses ressources au support de ses clients professionnels.
 
Google a donc dû développer ses propres outils de gestion afin de mettre à jour et piloter au quotidien cette flotte. Les résultats sont plutôt convaincants, puisqu’il n’a fallu que 8 semaines pour installer une importante mise à jour d’OS X sur la quasi-totalité des ordinateurs de l’entreprise.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »

Entretien avec Ignacio de la Torre : "Nous vivons le début de la fin de « l’argent bon marché » !"

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

















Rss
Twitter
Facebook