Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Grand débat : Edouard Philippe veut baisser les impôts





Le 8 Avril 2019, par La Rédaction

L’exaspération fiscale : c’est un des principaux sujets retenus par Edouard Philippe dans la conclusion du grand débat national. Le Premier ministre veut désormais « baisser plus vite les impôts ».


Le grand débat, voulu et mis en place par l’exécutif suite au mouvement des « gilets jaunes », est terminé après trois mois de discussions partout en France. Les conclusions sont maintenant entre les mains du gouvernement, qui va en tirer les leçons et surtout, agir afin de répondre au « besoin de changement radical » exprimé par les Français durant ces consultations, comme l’a expliqué Edouard Philippe. Lors d’un discours au Grand Palais, le Premier ministre a donné les grandes lignes de l’action du gouvernement. Dans la ligne de mire de l’hôte de Matignon : les impôts.

Il faut en effet « baisser plus vite les impôts », retient Edouard Philippe. Les Français font face à une « immense exaspération fiscale » : la « première exigence » de l’exécutif, c’est donc de répondre à cette « tolérance fiscale zéro ». « les débats, je le crois, nous indiquent clairement la direction à prendre : nous devons baisser et baisser plus vite les impôts », a-t-il martelé. Le Premier ministre et Emmanuel Macron, qui va rendre ses premiers arbitrages dans quelques jours, ont l’intention de prendre des mesures fortes.

« Nous sommes parvenus à une situation où hésiter serait pire qu’une erreur, ce serait une faute. Le besoin de changement est si radical que tout conservatisme, toute frilosité serait à mes yeux impardonnable », a asséné Edouard Philippe, en rappelant que « nous ne pourrons plus gouverner comme avant ». Des mesures pour améliorer les outils démocratiques sont à prévoir, les Français exigeant « une démocratie plus représentative, plus transparente, plus efficace et une exemplarité encore renforcée  ». 



Tags : impôts

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook