Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Grande distribution : carton plein pour les masques





Le 2 Juin 2020, par La rédaction

Les masques de protection se sont arrachés dans les supermarchés et hypermarchés. Depuis le 4 mai et l'autorisation donnée à la grande distribution d'en vendre, ils ont représenté un chiffre d'affaires de près de 100 millions d'euros.


Le produit vedette en mai

Les masques de protection sont le succès du printemps dans les grandes surfaces. Les enseignes ont obtenu des pouvoirs publics l'autorisation de les vendre le 4 mai. Selon le panéliste Nielsen, les masques ont permis à la grande distribution de générer un chiffre d'affaires de 94 millions d'euros en trois semaines, avec un pic à 36 millions pour la semaine du 11 au 17 mai. Sur la période visée et pour la catégorie des produis de grande consommation, les masques ont représenté 16% de la croissance ! Et même 22% de la croissance durant la première semaine de disponibilité.

Des chiffres spectaculaires qui montrent à quel point les consommateurs français se sont précipités pour acheter des masques devenus produits de première nécessité. Dans un communiqué cité par LSA, Nielsen explique que 36% des Français avaient déjà fait l'acquisition de masques au début du mois de mai avant la première phase du déconfinement. Maintenant qu'il est devenu plus facile d'en acquérir dans les grandes surfaces, les consommateurs ont été au rendez vous, notamment dans les supermarchés qui sont sur-vendeurs : leur part de marché est de 57% pour cette catégorie de produits, alors qu'habituellement elle se situe à 37% du chiffre d'affaires de la grande distribution.

94 millions d'euros en trois semaines

Pour Nielsen, « rarement de “nouvelles” catégories de produits suscitent des achats aussi significatifs ; avec 94 millions d’euros en 3 semaines, l’ensemble des masques (chirurgicaux et en tissu) a généré pour les magasins un chiffre d’affaires supérieur à d’importantes catégories de produits, comme le beurre, les œufs ou encore les lessives ». Les enseignes de la grande distribution avaient prévu le coup, s'assurant de stocks bien remplis : ce sont des dizaines de millions de masques qui ont été commandés.

Les masques sont fortement recommandés dans toutes les situations, notamment quand il est impossible de respecter les règles de distanciation physique. Le masque est obligatoire dans les transports en commun. Ces niveaux de ventes devraient se répéter dans les prochaines semaines, le temps que les consommateurs soient suffisamment équipés.



Tags : consommation


1.Posté par suzanne le 04/06/2020 16:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je me demande si cet engouement pour les masques va être durable ! le port continu d’un masque est pénible, surtout quand il fait chaud, en plus buée sur les lunettes, irritations cutanées … et la gène respiratoire est réelle, je me demande comment les asthmatiques vont tenir … ! pour moi, l’usage de masques respiratoires ne peut s’envisager vraiment que pour des utilisations ponctuelles de courte durée, pour les transports en commun, dans les magasins ou dans une salle d’attente ; les professionnels de la prévention le savent bien ! … : » La prévention des affections respiratoires » : http://www.officiel-prevention.com/protections-collectives-organisation-ergonomie/risque-chimique/detail_dossier_CHSCT.php?rub=38&ssrub=69&dossid=270

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"














Rss
Twitter
Facebook