Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Grèce : des réformes contre de l’argent





Le 20 Mars 2015, par

La Grèce est bien loin d’être sortie de l’ornière. Mais la perspective de se retrouver avec des caisses vides en avril, avec des créanciers qui frappent à la porte, a poussé le gouvernement d’Alexis Tsipras à assouplir non seulement son langage, mais aussi à s’engager pour les réformes.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
Le pays va ainsi livrer une liste de réformes complètes, afin de rassurer ses partenaires européens sur sa volonté de changer et d’assainir ses carnets comptables. Une tâche colossale, qui commence par le remboursement, dès ce vendredi 20 mars, de 330 millions d’euros au FMI. La Grèce doit aussi procéder à une émission de bons du Trésor pour 1,6 milliard la semaine prochaine… autant dire qu’il était urgent d’accorder les violons avec les créanciers européens.

Alexis Tsipras, le Premier ministre grec de la gauche radicale, a pu s’entendre avec François Hollande et Angela Merkel lors d’un « mini-sommet », où étaient aussi présents Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne, et Mario Draghi le patron de la BCE. Il a été assuré de conserver la main sur les réformes, mais il s’est aussi engagé à livrer une liste complète et précises de ce qu’il compte faire pour redresser les comptes du pays. 

La Grèce attend le versement de la dernière tranche de 7 milliards d’euros du plan de 210 milliards lancé en 2010 pour sauver le pays. Mais les réformes imposées à la dure par la troïka (devenu les « institutions ») ont poussé les Grecs dans la rue et le pays dans le chaos.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : europe, grèce

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »









Rss
Twitter
Facebook