Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Grèce : l'Eurogroupe ne verse qu'une partie de la tranche d'aide





Le 10 Octobre 2016, par

Les relations entre Athènes et l'Eurogroupe ne sont plus au beau fixe. Si les bailleurs de la Grèce saluent les efforts réalisés par le pays pour renforcer son économie, ils ne sont pas prêts non plus à signer un chèque en blanc.


Preuve en est, la dernière décision de l'Eurogroupe. Les ministres des Finances de la zone euro ne débloquera qu'une partie de la tranche d'aide de 2,8 milliards pourtant prévue. Ils ne signeront pour le moment que pour 1,1 milliard d'euro, le solde devant être versé avant la fin du mois. Cette somme servira au paiement des intérêts de la dette : les Grecs n'en verront donc pas la couleur, pas directement du moins.

L'Eurogroupe prend néanmoins acte des avancées réalisées par Athènes, en particulier sur les « 15 actions préalables » qui étaient la condition sine qua non avant le versement de l'enveloppe de 1,1 milliard d'euros. Les efforts de paiement des arriérés grecs sont aussi salués, mais le bât blesse ici puisque les autorités du pays n'ont pas pu fournir toutes les informations nécessaires pour viser le travail accompli. Elles seront disponibles d'ici la fin du mois, assure le gouvernement grec.

Une fois ces documents obtenus et vérifiés, le Mécanisme européen de stabilité sera à même d'autoriser le versement des 1,7 milliards d'euros restants de la tranche d'aide. Reste à savoir maintenant si Athènes est bien parvenue à effacer ses arriérés nets.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : grèce

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »









Rss
Twitter
Facebook