Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Grève à la SNCF : les prix des bus explosent





Le 29 Octobre 2019, par Nicolas Boutin

Les trajets en car longue distance comme BlablaBus ou Flixbus ont vu leurs prix quadruplés depuis le début de la grève à la SNCF.


Une grève qui fait le bonheur des compagnies de bus

Grève à la SNCF : les prix des bus explosent
Alors que la grève continue de perturber les lignes de TGV, de nombreux voyageurs se tournent vers des solutions de repli comme le bus. Mais désormais, ils doivent mettre la main au porte-monnaie. Les prix des trajets ont considérablement augmenté, jusqu’à quatre fois leurs tarifs habituels, conséquence d’une forte demande.

Pendant que la grève continue dans le Technicentre de Châtillon (Hauts-de-Seine), privant les voyageurs d’une partie des TGV sur l’axe Paris-Atlantique, les compagnies de bus longue distance se frottent les mains.
 

La loi de l’offre et de la demande

Au détail, un trajet Paris-Nantes réservé à la dernière minute, coûte en moyenne 83 euros aujourd’hui sur FlixBus ou BlablaBus (ex-OuiBus). Habituellement, pour une période de vacances scolaires, hors grève et en réservant à l’avance, le trajet ne coûte qu’entre 19 et 25 euros. Pour un Paris-Bordeaux, il faut compter entre 99 et 134,99 euros pour un trajet long de près de huit heures sur BlablaBus, et 119,99 euros sur FlixBus, lorsqu’il reste encore des places.
 
Les disponibilités justement. C’est la raison de cette augmentation éclaire des tarifs. Plus les bus se remplissent, plus les tarifs augmentent. C’est le principe du « vield management », géré par des algorithmes. Si les compagnies de bus déclinent toute responsabilité face à cette conjoncture exceptionnelle, elles réfutent catégoriquement l'idée de geler les tarifs. « Ce ne serait pas intéressant économiquement », a expliqué sur Radio Classique le fondateur de Blablacar, Frédéric Mazzella. Du côté de Flixbus, la ligne de conduite est la même, pas de gèle, mais un effort « pour augmenter le nombre de places pour faire baisser le prix », annonce Raphaël Daniel, porte-parole de la compagnie.  
 



Tags : Bus, car, grève, TGV, voyageurs

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Couvre-feu : « leur » monde à l’envers

L’intégration des étrangers de France : du mythe à la réalité.

La fin du franc CFA : un livre qui bouscule les idées reçues.

C’est pire qu’un crime, c’est une faute

J’ai deux amours…

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"

Quand Wall Street revêt les ailes d’Icare













Rss
Twitter
Facebook