Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Grève chez les fonctionnaires le 10 octobre





Le 15 Septembre 2017, par

La journée du 10 octobre risque d'être difficile pour les usagers du service public. Les syndicats de fonctionnaires appellent en effet à une grève nationale ce jour pour protester contre les mesures d'économie du gouvernement.


Pour rentrer dans les clous du déficit maximal de 3%, le gouvernement doit faire des économies et les fonctionnaires sont mis à contribution : gel du point d'indice, rétablissement du jour de carence, mais aussi une augmentation de la CSG pour lequel le mécanisme compensatoire mis en place par l'exécutif est jugé insuffisant par les syndicats. Dans un communiqué, les représentants des fonctionnaires expliquent : « depuis l'arrivée du nouveau gouvernement, les mesures négatives s'accumulent pour les agents de la fonction publique ».

D'où l'appel à manifester le 10 octobre. Ce même jour, un rendez-vous salarial entre les syndicats et les autorités est prévu. Le mouvement sera une occasion de peser sur les négociations, et ce sera encore plus vrai si la manifestation est un succès. Edouard Philippe, depuis Berlin où il est en déplacement, a déclaré que la France avait « beaucoup plus besoin de mouvement que de blocage ». Le Premier ministre ne veut pas préjuger du succès du mouvement, mais explique aussi avoir indiqué « clairement » les objectifs de son gouvernement.

Et notamment les contraintes qui corsètent la France, ainsi que son budget qui ne saurait déraper. Des déclaration faites au côté de la Chancelière allemande, Angela Merkel, pour qui le respect des obligations européennes est essentiel. Le locataire de Matignon a conclu : « j’ai bon espoir que l’ensemble des Français comprennent que notre politique, cohérente, globale, déterminée, c’est de réparer le pays et de le faire repartir ». Ce mouvement interviendra après plusieurs journées d'action contre la réforme du code du travail en septembre.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art market



Les entretiens du JDE

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

L’avenir de l’Europe passe par la Culture

Frédéric Pierucci : « Il y a une opportunité stratégique de rachat à GE de la branche nucléaire d’Alstom »

Guillaume Alvarez, vice-président senior de Steelcase : manager une entreprise mondialisée en France

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"








Opinion

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !
Depuis des années, nous entendons parler de la fin du monde. Les gaz à effet de serre produits par les pays industriels aboutiraient à terme à la disparition de la vie sur terre. Il faudrait donc changer de mode de vie pour sauver la planète. On nous le répète à longueur de journée. Entre vivre et conduire, on choisit vite.

Jacques Debonsens











Rss
Twitter
Facebook