Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Grève des contrôleurs aériens : 70% des vols annulés à Orly le 25 mai





Le 24 Mai 2024, par Grégoire Hernandez

Le 25 mai 2024, les voyageurs au départ de Paris-Orly seront confrontés à une situation exceptionnelle. La Direction générale de l'Aviation civile a demandé aux compagnies aériennes d'annuler 70 % des vols en raison de la grève des contrôleurs aériens.


Pourquoi une grève ?

Grève des contrôleurs aériens : 70% des vols annulés à Orly le 25 mai
Ce samedi 25 mai, la majorité des vols à Paris-Orly ne partiront pas. En effet, 70 % des vols ont été annulés en raison de la grève des contrôleurs aériens, déclenchée par le syndicat Unsa-Icna. 

L'Unsa-Icna, deuxième syndicat représentatif des contrôleurs aériens, proteste contre l'accord signé fin avril 2024 par la Direction générale de l'Aviation civile (DGAC) et le principal syndicat des contrôleurs, le SNCTA. Cet accord, qui visait à refondre le contrôle aérien en France, est jugé insuffisant par l'Unsa-Icna. Le syndicat réclame des "effectifs adéquats" pour garantir la sécurité et les conditions de travail à l'horizon 2027. "Nos managers persistent dans la pingrerie et les calculs d'apothicaires," affirme le tract syndical, soulignant les craintes de sous-effectifs à Orly.

Un préavis de grève déposé par l'Usac-CGT

La DGAC a émis une "notice pour les missions aériennes" (NOTAM) demandant aux compagnies aériennes de réduire leurs programmes de vols de 70 % entre 4h00 et 21h30 GMT ce samedi. Les vols à destination des outre-mers seront cependant épargnés, assurant ainsi la "continuité territoriale". Cette grève devrait provoquer une véritable pagaille pour des milliers de voyageurs, contraints de modifier leurs plans à la dernière minute.

En parallèle de cette mobilisation à Orly, l'Usac-CGT, le troisième syndicat des contrôleurs, a déposé un préavis de grève du 23 au 30 mai pour protester contre l'affaiblissement du "maillage territorial" prévu par la réforme du contrôle aérien. Cette réforme, en discussion depuis plusieurs mois, vise à moderniser le système, mais suscite des inquiétudes quant à la répartition des effectifs et aux conditions de travail des aiguilleurs du ciel. La contestation est loin d'être terminée, et les négociations entre la DGAC et les syndicats s'annoncent difficiles.



Tags : grèves, Orly, vols

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Les Arpents du Soleil: un vignoble normand dans la cour des grands

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence"

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook