Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Groupon dans la tourmente





Le 22 Septembre 2015, par

Plus dure sera la chute pour Groupon. Le spécialiste des promotions sur internet a vu son cours de Bourse plonger de 20 à 4$, et le groupe annonce un retrait de ses activités dans plusieurs pays, occasionnant une coupe claire au sein des effectifs.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
Depuis l'entrée en Bourse de l'entreprise américaine en 2011, les choses se sont dégradées pour Groupon. La société a ainsi annoncé la suppression de 1 100 postes, ce qui représente 10% de ses effectifs. C'est surtout les activités à l'internationale qui seront visées, puisque Groupon va purement et simplement fermer les antennes de sept pays.

L'entreprise va donc arrêter à fournir ses bons plans au Maroc, à Porto Rico, en Taïwan, en Thaïlande, en Uruguay, en Grèce et en Turquie. Des mesures de restructurations drastiques qui s'expliquent aisément : la valorisation a fondu à 2,6 milliards, alors qu'en 2010 Google était prêt à mettre jusqu'à 6 milliards de dollars pour acquérir l'entreprise.

Il s'agit désormais de concentrer les ressources du groupe et de « rationaliser nos opérations internationales ». Groupon a besoin de « concentrer » son énergie et ses ressources dans moins de pays.
Le coût de cette restructuration se monte à 35 millions de dollars. Elle devrait être achevée d'ici à septembre 2016.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : groupon

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook