Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Hausse de 3% des tarifs réglementés du gaz





Le 22 Octobre 2019, par François Lapierre

Avec l'hiver à l'horizon, voilà une mauvaise nouvelle pour les ménages abonnés aux tarifs réglementés du gaz. Sur recommandation de la Commission de régulation de l'énergie, les prix vont augmenter de 3% en moyenne au 1er novembre.


Tarifs en hausse au 1er novembre

Les bénéficiaires des tarifs réglementés du gaz ont eu le temps de s'habituer à la baisse des prix : cela fait en effet dix mois qu'ils reculent, pour le plus grand bénéfice de leur portefeuille. Toute bonne chose a une fin, puisque la Commission de régulation de l'énergie (CRE) a recommandé une hausse de 3% au 1er novembre. Tout les abonnés aux tarifs réglementés ne seront pas affectés de la même manière, cependant.

La hausse se limitera ainsi à 0,8% pour les foyers qui utilisent le gaz pour la cuisson en cuisine. L'augmentation sera plus substantielle pour les ménages qui se servent du gaz pour la cuisson et le chauffage. Enfin, pour les consommateurs qui se chauffent au gaz, la hausse sur la facture sera bien plus importante encore : +3,2%. La CRE est l'organisme qui veille aux grands équilibres sur le marché français de l'énergie. Habituellement, le gouvernement suit ses propositions.

Des prix en baisse de 11,5% depuis janvier

Il arrive que les autorités décident de ne pas appliquer une recommandation de la Commission. Cela avait été le cas à la fin de l'année dernière, alors que le mouvement des « gilets jaunes » battait son plein : les hausses des prix de l'énergie avait été lissée sur l'ensemble du premier semestre afin d'éviter les variations trop fortes.

Même si on peut déplorer une hausse des prix, il faut reconnaitre que les tarifs réglementés ont fortement reculé depuis le début de l'année. La baisse s'établit en moyenne à 11,5% en dix mois. Depuis 2015, le recul des prix est de 10,7%. Les tarifs réglementés sont utilisés par 4,5 millions de foyers, soit 38% des sites résidentiels abonnés au gaz. Les autres foyers sont abonnés aux offres du marché. Les prix du gaz évoluent en fonction de plusieurs critères : les coûts d'approvisionnement, la maintenance des infrastructures, les frais de commercialisation, et bien sûr les taxes.



Tags : gaz

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Minorités d'Orient, les grandes trahies de l'Histoire

OPA du fonds Searchlight sur Latécoère : un nouveau scandale Alstom ?

Frédérique Picard :"j’ai décidé de répertorier les leviers spécifiques qui permettent aux femmes d’oser"

Jean-Louis Scaringella, les taux d’intérêt négatifs ou : « l’euthanasie des rentiers »

La Saga des Audacieux

Pouquoi les ambitions protectionnistes chinoises et américaines frappent la France et l'Europe

Frédéric Verdavaine (Nexity) : « Nous sommes au croisement de nombreux enjeux de société structurants pour l’avenir »

​« L’Etat ne peut pas se transformer en « père fouettard » et réguler avec des mesures très restrictives les acteurs innovants de l’économie collaborative »












Rss
Twitter
Facebook