Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Hausse des prix des carburants à la pompe





Le 23 Décembre 2019, par La rédaction

C'est la mauvaise nouvelle de Noël pour les automobilistes. Le prix des carburants à la pompe ont augmenté la semaine dernière, selon les chiffres compilés par le ministère de la Transition écologique.


Les prix à la pompe plus élevés avant Noël

Se déplacer en voiture pendant les vacances de Noël va coûter un peu plus cher (ce d'autant que la grève dans les transports en commun ne donne guère le choix). Les stations-service ont augmenté les prix de leurs carburants la semaine dernière, d'après le ministère de la Transition écologique. C'est le cas du gazole, dont le litre a pris 1,03 centime par rapport à la semaine précédente : il en coûtait  1,4667 euro. Le gazole est le carburant le plus vendu en France, il représente en effet près de 80% des volumes. La réduction du nombre de véhicules fonctionnant au gazole est en marche, mais elle est très lente et il faudra plusieurs années pour que le volume de ce carburant baisse de manière significative.

L'essence super sans plomb 95 a augmenté de 0,19 centime, à 1,5227 euro le litre. Le sans plomb 95 avec 10% d'éthanol coûtait 1,5036 euro du litre, un chiffre en progression de 0,39 centime. Enfin, le super sans plomb 98 affichait une progression de 0,10 centime par rapport à la semaine précédente, soit un prix du litre fixé à 1,5872 euro en moyenne.

L'Opep et ses alliés réduisent leur production

Le prix des carburants varie en fonction de plusieurs critères, à commencer par le cours du baril de pétrole bien sûr, mais ce n'est pas tout. La variation prend aussi en compte le taux de change entre l'euro et le dollar, les stocks de produits pétroliers, tout comme la demande des consommateurs. Et il faut ajouter à cela une part non négligeable, celle des taxes qui alourdissent parfois fortement la facture à la pompe.

Les automobilistes vont sans doute subir de nouvelles augmentations dans les semaines et les mois qui viennent. Les pays producteurs de pétrole regroupés au sein de l'Opep, ainsi que leurs alliés, vont réduire leur production afin de soutenir les cours. Ce robinet qui se ferme va certainement pousser les prix à la hausse sur le court et le moyen terme.



Tags : essence

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"














Rss
Twitter
Facebook