Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Hausse des taxes sur l’électricité : quelle perte de pouvoir d’achat ?





Le 23 Janvier 2024, par Paolo Garoscio

Sur décision du gouvernement qui veut renflouer les caisses de l’État et mettre fin au bouclier tarifaire sur l’électricité, les ménages français ont eu la confirmation d’une augmentation des coûts de l'électricité.


Pourquoi les prix de l’électricité augmentent ?

La hausse des prix de l'électricité est principalement attribuable à l'augmentation de la TIFCE, reflétant une politique fiscale plus stricte dans le secteur de l'énergie. La TIFCE, taxe sur la consommation d’électricité, passera, le 1er février 2024, de 1 euro à 21 euros.

Le cabinet Astérès a calculé l’impact sur les finances des ménages de cette augmentation. Il souligne que cette augmentation se traduira par une hausse moyenne des dépenses annuelles de 93 euros par ménage, avec un effet direct sur le pouvoir d'achat. Les ménages les moins aisés subiront une augmentation de 74 euros, tandis que pour les plus riches, cette hausse atteindra 120 euros, accentuant les inégalités économiques existantes.

Une forte perte de pouvoir d’achat

L'augmentation des coûts de l'électricité entraîne une baisse moyenne du pouvoir d'achat de 0,2% pour l'ensemble des ménages français en 2024. Et ce alors que les prix de l’électricité sur les marchés, au contraire, se sont stabilisés et ont baissé. Sans surprise, les ménages à faible revenu, qui consacrent une part plus importante de leurs revenus aux dépenses énergétiques, sont particulièrement touchés. La perte de pouvoir d'achat pour ces ménages est estimée à 0,6%, contre seulement 0,1% pour les ménages les plus aisés.

La possibilité d'un réalignement de la TIFCE sur son niveau de 2019 laisse présager une nouvelle hausse des tarifs en 2025. En 2019, avant l’instauration du bouclier tarifaire et le gel à 1 euro de la TIFCE, cette dernière était à 32 euros, soit 11 euros de plus que le niveau prévu dès le 1er février 2024. Or, Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, a laissé entendre qu’une nouvelle augmentation pourrait bien avoir lieu pour revenir au niveau d’avant.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "L’environnement est un sujet humanitaire quand on parle d’accès à l’eau" (2/2)

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence" (1/2)

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"













Rss
Twitter
Facebook