Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Hausse importante du trafic aérien l'an dernier





Le 29 Janvier 2018, par

Le trafic aérien a bondi l'an dernier, et si les perspectives sont moins favorables en 2018, elles n'en demeurent pas moins solides. C'est un tableau très positif qu'a dressé la Direction générale de l'aviation civile (DGAC) la semaine dernière.


L'an dernier, la croissance du trafic aérien en France s'est établie à 6,1%. 164 millions de passagers ont traversé la France en 2017, qu'ils se soient arrêtés faire une halte ou simplement en transit. Une année « exceptionnelle », souligne la DGAC, qui a permis à plusieurs aéroports français de battre des records de fréquentation : plus de 100 millions pour les aéroports de Paris, 10 millions à Lyon ou encore 9 millions à Toulouse et Marseille. Les perspectives sont bien orientées pour 2018, mais la DGAC prévient que la croissance ne sera pas du même niveau que l'an dernier.

La Direction de l'aviation civile prévoit ainsi une croissance du trafic aérien de 3,7%, ce qui reste tout à fait dynamique. Cette progression est surtout le fait des transporteurs étrangers, souligne l'organisation. La part des compagnies hexagonales a baissé de 0,8 point entre 2016 et 2017, à 42,1%. Pour remonter la pente, les transporteurs français demandent aux autorités de mettre en place un environnement plus favorable à leur activité. Retrait ou élargissement de la taxe « Chirac » de solidarité, baisse des redevances aéroportuaires… Les entreprises françaises veulent un geste pour rester compétitives.

Le gouvernement a bien entendu ces demandes. Des Assises du transport aérien vont se tenir à partir du mois de mars pour remettre à plat le fonctionnement de cette activité. L'État aura cependant du mal à empêcher certains pays de financer leurs compagnies aériennes, comme c'est le cas pour les transporteurs du Golfe. Il y a néanmoins un levier sur lequel l'exécutif peut jouer, c'est celui de taxation du transport aérien.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »










Rss
Twitter
Facebook