Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Hausse record pour l'épargne salariale





Le 17 Octobre 2023, par Aurélien Delacroix

Les dispositifs d'épargne salariale en France connaissent une croissance historique avec un encours de 180 milliards d'euros à la fin du mois de juin 2023, selon l'Association française de la gestion financière (AGF). Le gouvernement envisage d'étendre ces dispositifs à davantage d'entreprises et de les orienter vers des investissements plus responsables.


Forte croissance des dispositifs d'épargne dans les entreprises

Selon l'Association française de la gestion financière (AFG), les Français ont placé 180 milliards d'euros dans leurs dispositifs d'épargne salariale à la fin du mois de juin 2023. Cet encours, qualifié d'« historique », surpasse le record précédent de décembre 2021 qui était de 167,6 milliards d'euros. Il représente également une progression de près de 11% par rapport à la fin de l'année 2022. Au total, plus de 14 milliards d'euros ont été versés sur les plans d'épargne d'entreprise (PEE) et les plans d'épargne retraite collectifs (PERCO et PER collectif) pendant le premier semestre de cette année.

L'AFG souligne que le nombre d'entreprises dotées d'un dispositif d'épargne salariale ou d'épargne retraite est en augmentation, notamment dans les TPE/PME. Actuellement, 386.800 entreprises, soit une croissance de 5,2% sur un an, disposent d'un tel plan. De ce total, 215.500 entreprises, en hausse de 9% sur un an, ont uniquement des dispositifs d'épargne retraite d'entreprise. Par ailleurs, 3 millions d'épargnants bénéficient du PER collectif, un produit d'épargne créé par la loi Pacte en 2019, avec un encours de 21,5 milliards d'euros.

Vers une démocratisation de l'épargne salariale ?

Le gouvernement a manifesté son intention de développer davantage ces dispositifs. En mai dernier, un projet de loi sur le partage de la vale » a été présenté. Il vise à étendre les dispositifs d'épargne salariale aux entreprises comptant entre 11 et 49 salariés, à condition qu'elles soient profitables. Ce projet inclut également une obligation pour les plans d'épargne salariale de proposer au moins un fonds « engagé », c'est-à-dire dédié au financement de la transition énergétique ou à l'investissement socialement responsable. Ce projet de loi a été adopté à l'Assemblée nationale en juin et doit être discuté au Sénat.

Il est également important de noter que les deux tiers des flux sont investis dans des fonds orientés actions. Ceci témoigne de l'engouement des épargnants pour ces dispositifs sur le moyen et long terme. Par ailleurs, la collecte nette s'établit à près de 5,2 milliards d'euros au premier semestre de 2023. Les fonds durables, selon la règlementation SFDR, s'établissent à 66,6 milliards d'euros, et les versements vers ces fonds conservent une dynamique positive avec plus de 2,8 milliards d'euros de versement au premier semestre, soit une hausse de 14% par rapport à juin 2022.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Les Arpents du Soleil: un vignoble normand dans la cour des grands

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence"

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook