Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Huawei a dévoilé son système d’exploitation alternatif à Android





Le 10 Août 2019, par François Lapierre

Huawei a dévoilé les grandes lignes d’Harmony OS, son propre système d’exploitation qui pourrait être déployé si jamais le géant chinois était privé d’Android, la plateforme de Google.


Android équipe tous les produits grand public de Huawei, à commencer par les smartphones qui permettent à l’entreprise d’occuper la deuxième place mondiale derrière Samsung, mais devant Apple. Au printemps, Donald Trump a interdit à Huawei De poursuivre ses échanges commerciaux avec des entreprises américaines, incluant Google l’éditeur d’Android. Sans le système d’exploitation du moteur de recherche américain, les appareils de Huawei perdraient pratiquement tout de leur intérêt… Washington a donné un sursis de trois mois pour que les entreprises puissent se retourner. Ce délai s’achève le 18 août. Ensuite, il est possible que Huawei ne puisse plus utiliser Android, même si Google cherche à obtenir une licence auprès de l’administration américaine. L’affaire a forcé Huawei à accélérer le développement de son propre système d’exploitation, Harmony OS, en gestation depuis deux ans. Cette nouvelle plateforme, qui pourra être déployée sur tous les appareils du constructeur promet-il, est censé pouvoir faire tourner les applications Android et Linux. Harmony sera open source, c’est à dire qu’il est téléchargeable gratuitement. Mais même si Huawei a martelé que les applications Android seront compatibles, il faudra voir dans quelle mesure elles se montreront aussi performantes que sur le système de Google. Si ce n’est pas le cas, les utilisateurs pourraient se détourner de smartphones qui ne sont pas aussi rapides que ceux sous Android…



Tags : Huawei

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook