Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Huawei porte plainte contre le gouvernement américain





Le 5 Mars 2019, par François Lapierre

Huawei, le géant chinois de l’électronique et des équipements réseau, est dans la ligne de mire de Washington depuis des mois. L’entreprise a décidé de répliquer en annonçant le dépôt d’une plainte contre le gouvernement américain.


Le constructeur chinois entend protester contre l’interdiction faite aux agences fédérales américaines d’utiliser ses produits, ce qui constitue un manque à gagner d’une part, mais aussi et surtout une dégradation de l’image de marque de l’entreprise. Le préjudice subi est important, motivant ainsi une poursuite qui devrait être déposée dans le courant de la semaine au Texas, là où Huawei a installé son siège social américain, selon le New York Times. L’équipementier va porter plainte contre la loi d’autorisation de la défense nationale adoptée par le Congrès. 

Huawei et, dans une moindre mesure, l’entreprise ZTE sont dans le collimateur de l’administration Trump, qui soupçonnent les deux sociétés d’espionnage au profit du gouvernement chinois. Washington fait également pression sur les pays alliés pour qu’ils empêchent Huawei de soumissionner aux appels d’offres de leurs opérateurs dans le cadre du déploiement des réseaux 5G. Cela a fonctionné avec plusieurs pays comme l’Australie et le Japon, mais pour ce qui concerne l’Union européenne, le dossier est encore sur la table. 

Huawei estime que les motivations des États-Unis et de Donald Trump sont politiques, bien que le gouvernement américain ait étayé ses griefs contre l’entreprise récemment. Le constructeur est notamment accusé de vol de propriété intellectuelle et d’infraction de l’embargo contre l’Iran. C’est dans ce contexte que l’entreprise s’oppose aussi au Canada sur le terrain juridique : Meng Wanzhou, directrice financière et fille du fondateur de Huawei, a été arrêtée à Vancouver et elle devrait être extradée aux États-Unis.



Tags : Huawei

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur



Les entretiens du JDE

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »

« Accueillir c’est protéger ! » par Frédéric Giqueaux

Karine Schrenzel, PDG des 3 Suisses : « L’envie d’entreprendre est un sentiment que j’ai toujours porté en moi »










Rss
Twitter
Facebook