Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Huawei : un investissement en France de 200 millions d'euros





Le 27 Janvier 2021, par Olivier Sancerre

Huawei a confirmé son intérêt pour la France avec une annonce d'investissement de taille : le groupe chinois, spécialiste des technologies et des équipements réseaux, va investir 200 millions d'euros dans la construction de son usine de Brumath (Grand Est).


La production en France dès 2023

Huawei, qui avait confirmé l'implantation française de sa première usine de production en dehors de Chine l'an dernier, double la mise. Le géant chinois bien connu pour ses smartphones et ses équipements réseaux, va investir 200 millions d'euros dans le site basé à Brumath, dans la la communauté d'agglomération d'Haguenau (Grand Est). De quoi permettre la construction du site qui devrait débuter en 2022, avec une production lancée l'année suivante. Le site assemblera et testera des stations de base sans-fil pour toutes les générations de technologies 3G, 4G et 5G, a précisé l'entreprise.

Ces stations sont des composants indispensables pour les smartphones, ils permettent d'entrer en contact avec les réseaux. Le site va gérer l'expédition de ces pièces dans toute l'Europe, grâce à la situation privilégiée de Brumath qui propose des lignes routières et aériennes, mais aussi ferroviaires et fluviales. À terme, c'est-à-dire avec un rythme de production de croisière, l'usine française représentera un milliard d'euros de valeur de production pour Huawei.

Soupçons d'espionnage

Le groupe a l'intention d'embaucher 300 personnes dans un premier temps, des effectifs qui monteront à 500 postes (en majorité des citoyens français). On y trouvera des fonctions techniques et des ingénieurs, mais aussi des spécialistes du contrôle qualité ainsi que des fonctions administratives. Le site est perçu par Huawei comme une étape essentielle dans sa relation avec la France et avec l'Europe. Ce qui pourrait se transformer en levier de négociation si les relations devaient se dégrader.

Huawei est en effet au centre de la controverse. L'entreprise est accusée par les États-Unis d'espionner pour le compte du gouvernement chinois, ce qui lui a barré la porte de nombreux marchés mondiaux pour les équipements des réseaux 5G. Y compris sur le vieux continent, et même en France. Le site de Brumath pourrait être utilisé pour obtenir un assouplissement des mesures de rétorsion envers le groupe.



Tags : Huawei

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook