Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Ikea supprime des emplois en France





Le 24 Mars 2019, par François Lapierre

Ikea va supprimer des emplois en France : une première pour le géant suédois de l’ameublement, présent dans l’Hexagone depuis 1981.


Le groupe va supprimer une cinquantaine de postes sur des effectifs qui tournent autour de 10 000 employés en France, selon Le Parisien. Dans le détail, Ikea va faire disparaître 209 postes — principalement dans l’immobilier et les ressources humaines — et en créer 160. Les suppressions d’emplois seront effectives d’ici cet été. La direction de l’entreprise ne veut cependant pas parler de restructuration ou de plan social : pour elle, il s’agit d’une transformation.

 

Car le paysage a bien changé depuis quarante ans. Les modes de vie et de consommation ne sont plus les mêmes : les clients délaissent la voiture (quand ils en ont une), et ils habitent dans des appartements de plus en plus petits. Le modèle d’Ikea — d’immenses magasins en périphérie des villes — n’est plus adapté. C’est pourquoi l’entreprise se rapproche des consommateurs, via l’implantation de 40 sites « click & collect » qui permettent de récupérer les commandes passées sur internet ; Ikea multiplie également la création de points-relais dans les villes moyennes.

 

Face à la déferlante du commerce en ligne, un nouvel acteur contre lequel Ikea rencontre toujours des difficultés d’adaptation, l’entreprise a entamé un changement en profondeur. Il s’agit donc pour Ikea de continuer à rester pertinent. La société a annoncé en septembre dernier la suppression de 7 500 postes dans le monde d’ici l’année prochaine.




Tags : ikea

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook