Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Ikea va louer ses meubles sur abonnement





Le 7 Avril 2019, par François Lapierre

Le consommateur a pris l’habitude de louer sa musique, ses films, sa voiture et même son smartphone. Mais demain, il pourra aussi louer… ses meubles. C’est le nouveau pari d’Ikea.


L’entreprise suédoise va étendre à une trentaine de pays (dont la France) une offre de location de meubles. Le consommateur paie quelques dizaines d’euros par mois pour jouir des meubles Ikea de son choix, puis à la fin de la période de location, il en obtient de nouveaux. Le anciens meubles repartent chez Ikea pour une réparation ou une rénovation, puis ils sont revendus ou recyclés. Une expérimentation notamment menée en Suisse auprès de clients professionnels ayant besoin de mobilier de bureau a été concluante.

Avec ce modèle de location, Ikea veut répondre à une préoccupation de plus en plus importante pour les consommateurs : le développement durable. Le géant de l’ameublement, qui consomme 1% du total du bois produit dans le monde, s’est engagé dans une démarche de respect de l’économie circulaire qui doit l’emmener, à l’horizon 2030, vers le recyclage massif et la réutilisation de ses anciens produits pour en construire de nouveaux. 

Le modèle de l’abonnement est désormais bien intégré par les consommateurs, pour leur musique (Spotify) et films (Netflix), mais aussi avec les offres de leasing devenues courantes dans les secteurs de l’automobile et de la téléphonie. Alors, pourquoi pas aussi pour les meubles ? Ce système permettrait de plus à des clients qui ne peuvent engager une forte somme pour se meubler de trouver tout de même de quoi garnir leur habitation à moindres frais.



Tags : Ikea

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »









Rss
Twitter
Facebook