Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Il faut 14,4 milliards d'euros dans les caisses des banques grecques





Le 1 Novembre 2015, par Aurélien Delacroix

La Banque centrale européenne a fait passer des stress-tests aux quatre principales banques grecques. Il en ressort des besoins de financement moins importants que prévus, mais qui restent tout de même élevés.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
Cette enquête a duré plusieurs mois, et a consisté aussi bien en des tests de résistance qu'une revue des actifs de ces banques. Dans le scénario de base, le besoin de recapitalisation est de 4,4 milliards d'euros ; dans le scénario le plus défavorable, impliquant une forte dégradation des conditions financières et économiques en Grèce, les besoins sont de 14,4 milliards d'euros.

C'est une somme certes, mais elle est moins élevée que ce que les partenaires d'Athènes avaient prévu. Des quatre banques en question, Alpha Bank, Eurobank, NBG et Piraeus Bank, c'est cette dernière qui est la plus fragile avec une recapitalisation de 5 milliards d'euros en cas de scénario défavorable.

Ces établissement sont jusqu'au 6 novembre pour présenter un plan de refinancement à l'autorité européenne de supervision, un organisme créé en 2014 par la BCE pour superviser le secteur bancaire grec.



Tags : grèce

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "L’environnement est un sujet humanitaire quand on parle d’accès à l’eau" (2/2)

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence" (1/2)

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"













Rss
Twitter
Facebook