Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Il va être possible de retirer de l'argent dans les magasins Casino





Le 11 Septembre 2018, par

Retirer de l'argent liquide comme au distributeur automatique, ce sera bientôt une réalité dans 150 supermarchés du groupe Casino. Le montant est cependant limité à 50 euros.


Le principe du « cash back » est bien connu dans les pays anglo-saxons, et il va débarquer en France, d'abord au sein de l'enseigne Casino. En fait, cette prestation est déjà offerte aux clients depuis la fin mai, mais dans 80 supermarchés Géant (qui appartiennent au même groupe). Le Parisien révèle que cette facilité de retrait d'argent va s'étendre à un total de 150 magasins, ce à partir de la fin du mois de septembre. À terme, ce sont 500 caisses automatiques qui seront concernées.

Le principe est simple : une fois arrivé à la borne automatisé, le client prévient l'hôtesse de caisse qu'il souhaite retirer de l'argent. Il suffit d'ajouter la somme correspondant au montant de cash désiré. Le client paiera alors ses courses normalement, et il recevra de l'hôtesse la somme voulue en liquide. Celle-ci peut être comprise entre 10 et 50 euros. Casino ne prélève aucun frais pour cette prestation.

L'enseigne se défend de vouloir concurrencer les banques. Casino n'a pas plus l'intention de se lancer dans les services et les produits bancaires, qui nécessitent des investissements importants, sans oublier une réglementation tatillonne. Il s'agit plus simplement de fidéliser un peu plus des consommateurs, en particulier dans les endroits où les agences bancaires se font rares. L'idée pourrait bien être reprise par d'autres enseignes…


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : distribution

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur



Les entretiens du JDE

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »

« Accueillir c’est protéger ! » par Frédéric Giqueaux

Karine Schrenzel, PDG des 3 Suisses : « L’envie d’entreprendre est un sentiment que j’ai toujours porté en moi »










Rss
Twitter
Facebook