Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Immatriculations : le marché français recule au premier trimestre





Le 2 Avril 2019, par La Rédaction

Le marché automobile français a enclenché la marche arrière en mars, selon les données du CCFA (Comité des constructeurs français d'automobiles) qui confirme le trou d’air du secteur depuis le début de l’année.


Il s’est immatriculé 225 818 nouveaux véhicules particuliers en mars, un volume en recul de 2,3% par rapport au même mois de l’an dernier. Relevons qu’en données corrigées (le mois de mars 2019 a compté un jour ouvré de moins), le marché aurait connu une accélération des immatriculations à hauteur de 2,4%. Malgré tout, il s’agit d’une mauvaise nouvelle pour le marché, qui entre en zone négative sur les trois premiers mois de l’année. En janvier, le nombre d’immatriculations avait déjà reculé de 1,12%, puis il avait connu une embellie en février (+2,1%). Ce rebond ne permet pas au premier trimestre de retrouver des couleurs, puisqu’il affiche une baisse de 0,6% par rapport à la même période de l’année passée.

Pour expliquer cette désaffection des automobiles français, les nouvelles normes européennes WLTP ont leur rôle. Plus stricte, cette réglementation provoque des perturbations sur le marché européen depuis sa mise en place en septembre dernier. Les acheteurs préfèrent attendre avant d’acquérir un  véhicule qui pourrait ne plus être aux bonnes normes au moment de la revente. Mais le contexte macro-économique concourt également au recul des ventes. La confiance des ménages en berne ne les pousse pas à investir dans un achat important. 

Le marché français de l’automobile a connu quatre années de croissance ininterrompue. Les difficultés rencontrées depuis le début 2019 devraient se poursuivre sur l’ensemble de l’année : le CCFA prévoit ainsi une stagnation du nombre d’immatriculations de voitures neuves. D’autres analystes, envisagent un recul de ces immatriculations compris entre 1% et 3%.



Tags : automobile

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook